Voir Tous
Rubrique
Pousse avec eux

ALGÉRIE ! ALGÉRIE ! ALGÉRIE !

Publié par Hakim Laâlam
le 19.07.2021 , 11h00
4960 lectures

Vaccination contre la Covid-19 et antivac. Désormais, voilà la nouvelle orthographe que j’adopte:

Conplotistes !

J’ « adore » la tonne de messages qui inondent ma boîte et commencent tous par cette formule « Monsieur Laalam, je ne suis pas MAK, mais… » Dès le « Mais », je zappe ! Je ne suis pas obligé de supporter les avocaillons qui montent aussi prestement à la barre pour tenter de vendre le droit du MAK à dire et à proférer ce qu’il dit et profère. Si le MAK était un mouvement de revendication de l’égalité en développement, du droit à la pleine expression de la culture et du projet de société, de la dénonciation des pratiques non démocratiques du système, demain je prendrais ma carte au MAK ! Mais le MAK prône ouvertement la partition de l’Algérie. Le MAK milite à exploser l’unité du pays. Le MAK a appelé à la création de milices armées. Et qu’on ne vienne surtout pas me dire que le MAK ne peut pas être classé « organisation terroriste » parce qu’il n’aurait jamais commis d’attentats ! Revendiquer la partition, appeler à une République dans la République, c’est du terrorisme. Je rappelle que la définition du terrorisme n’est pas sériée au passage à l’acte armé. Non ! Diviser un pays, c’est un attentat permanent contre l’Algérie. Et ça, voyez-vous, c’est la ligne rouge. Abadan ! Il n’y a pas de coquetterie langagière en la matière. Soit, tu luttes dans le cadre national. Soit, tu veux en exploser les fondements. D’ailleurs, je note que le « leader » du MAK s’est aussitôt félicité de l’opération Intox du représentant marocain à l’ONU. Y a-t-il besoin de plus ? D’un dessin ? Je note aussi, dans la foulée, que dans les rangs de ceux qui se présentent comme non-MAK mais adeptes à son droit à l’expression, aucun ne s’est exprimé sur le geste d’agression caractérisée du Maroc. Édifiant ! Désolé, mais il existe dans ce pays un et indivisible des gens critiques, férocement critiques envers le pouvoir, mais qui mènent leurs luttes de manière génériquement algérienne. Sans poser la question de savoir de quelle région viennent les gavroches qui montent aux barricades. Réfléchir et agir en Algériens dans la dénonciation des tenants du pouvoir, ya bouguelb ! Ce n’est pas sorcier, tout de même ! Ou alors, c’est que l’objectif n’est pas, au fond, la sortie de crise de l’Algérie. Mais plutôt la feuille de route du Makhzen. Et l’encre israélienne qui aura servi à rédiger cette feuille de route. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 27-09-2021

FACE AUX PROVOCATIONS MAROCAINES
Les mesures que pourrait prendre Alger

Après le gaz naturel, la fermeture de l’espace aérien et le bouclage hermétique de sa frontière nord-ouest, l’Algérie pourrait prendre de nouvelles mesures contre le Maroc dans le sillage de la rupture de ses relations avec son voisin. Des mesures qui pourraient être