Voir Tous
Rubrique
Pousse avec eux

Aux déconfineurs du FIS et autres thérapeutes par l’oubli !

Publié par Hakim Laâlam
le 06.04.2020 , 06h00
4679 lectures

Confinement ! Chériiiiiiie ! J’veux sortir ! Tu peux appeler les services communaux pour qu’ils m’envoient la…

… grue !

Il n’y a jamais d’attentat qui soit le bienvenu ! Abadan ! Jamais. Mais celui qui vient d’endeuiller la France ces dernières heures, cette attaque au couteau, vient malgré tout rappeler le caractère uniquement lâche de l’intégrisme islamiste. Il y avait nécessité à ce rappel ! Au moment où quelques-uns, ici même d’ailleurs, têtes prématurément couronnées, tentent l’opération  «dédouanement vert» ! Oui ! L’intégrisme islamiste dans toutes ses déclinaisons, politique, activiste, armée et terroriste, est profondément lâche qui profite de moments comme la pandémie de Covid-19 pour tuer, blesser et endeuiller. L’islamisme ne connaît pas de trêve humaine. Non pas parce qu’il ne serait pas humain, comme certains se plaisent à le qualifier. Foutaise, cliché, raccourci ridicule et sans sens. Il est humain. Du côté obscur de l’humain. Cette face-là qui ne se considère pas partie prenante de la communauté mondiale des souffrances. Qui ne s’embarrasse pas du calendrier actuel des douleurs planétaires, des hôpitaux submergés, des morgues improvisées dans des halles à bouffe, des rues désertées et des millions de confinés au bord du burn-out. Mais qu’attendre d’autre d’un «vent mauvais» qui se donne pour devise «el-harbou khidaâ» ? La guerre est ruse et trahison ! Tout est dans la devise. Tout est contenu sur le fronton. Pas de trêve. Jamais de trêve. Surtout pas de trêve. Aucune détresse humaine ne trouve grâce aux yeux soulignés au khôl des phalanges armées de l’islamisme. Qu’importent les angoisses taraudantes du manque de bavettes, de blouses isolantes, de places dans les urgences, de respirateurs, et de lieux de sépulture. C’est ce moment précis où les cœurs doivent battre à l’unisson solidaire que les intégristes choisissent pour frapper et faire taire les cœurs. Suspendre leurs battements. Aucun attentat n’est le bienvenu. Mais l’intelligence humaine, justement, dicte de tirer encore et encore les enseignements des démarches en réhabilitation. De montrer du doigt, sans hésitation aucune, l’hideux dans la démarche des déconfineurs du FIS et des charlatans prescrivant de nous guérir par la thérapie de l’oubli. Ici, surtout ! Là-bas, accessoirement. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

2

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

De source sûre, nous apprenons qu’un groupe de travail de haut niveau a été mis en place et a pour mission de «revoir» l’ensemble des accords commerciaux avec la France. Une révision, affirme notre source, qui concernera