Rubrique
Pousse avec eux

Ce moment que je ne raterai pour rien au monde !

Publié par Hakim Laâlam
le 18.11.2019 , 11h00
2840 lectures

Foot ! Face au Botswana, nous jouerons sans Mahrez. Et zut ! Nous ne…

… gagnerons que 4 à 0 ! 

Ah si ! J’irai ! Si on m’y invite, j’irai ! Je mettrai pour l’occasion mon plus beau costume noir. A la réflexion, faudra tout de même que j’en achète un avant, n’ayant jamais eu de costume noir dans ma penderie. Ça doit se trouver aisément, un costume noir en ces temps de tristesse institutionnelle. Trois jours avant, je laisserai pousser ma barbe, il paraît que c’est toujours de circonstance, une barbe de trois jours. Bien évidemment, je réviserai mes phrases-condos, ces formules que l’on récite mécaniquement aux cimetières et aux veillées mortuaires, et que personne n’écoute, même pas le macchabée ! Je noterai sur un coin de ma mémoire-gruyère la consigne formelle « mettre le portable en mode vibreur », parce que c’est toujours du plus mauvais effet lors d’une commémoration, un moment funèbre — ou un funèbre moment, si vous préférez — d’engueuler votre gosse qui vient de vous annoncer au téléphone que vous êtes convoqué demain à 8 heures tapantes par son directeur d’école. En face du miroir de ma salle de bains, je m’entraînerai suffisamment longtemps à adopter ma « fatcha » de chien battu, tout en affliction surjouée, tête à demi-baissée, juste ce qu’il faut pour zyeuter discrètement les autres et leur manière de faire, et surtout ce ton grave, voire caverneux, lui aussi élément central de la panoplie. Une fois sur place, je ferai tout pour me placer au premier rang. Je jouerai des coudes et de la larme, voire du croche-pied pour y arriver ! Mais par-dessus tout, j’y serai parce que j’estime qu’il faudra être là-bas, ne surtout pas manquer ce moment d’intense recueillement à la mémoire de la défunte industrie algérienne. Oui ! Comment rater son enterrement en n’assistant pas à l’arrivée au port du premier véhicule d’occasion de moins de 3 ans acheté aux puces européennes ? Impensable ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses