Rubrique
Pousse avec eux

Cheddou ouled’koum, cheddou bnat’koum, mon ami !

Publié par Hakim Laâlam
le 23.05.2019 , 11h00
4964 lectures

Algérie ! Santé ! Les autorités sont heureuses d’annoncer la reprise des greffes de…

… cachir ! 

Mon Dieu, les tronches de dangereux conspirateurs que celles de ces étudiants frappés, matraqués, gazés ! On sent du Raspoutine derrière leurs barbes naissantes. On devine de la Pétroleuse dans le regard déterminé qui gicle sur le bouclier de ce policier en danger imminent de beauté ! Heureusement que les « forces patriotiques » veillent à éradiquer cette menace étudiante. Comme il se doit ! Matraques et rangers au clair. Allez ya taleb et ya taliba ! Au poste ! J’ai dit taliba, et pas Tliba ! Ne pas confondre ! Car nos enfants à nous, gens de la bonne société, nous les tenons bien ! Nous ne les laissons pas mettre la Nation en péril en en arpentant les rues chants et guitares en guise d’armure guerrière et conquérante. Non ! Nos enfants à nous, Frères du Palais de poussière, nous les tenons bien ! Nous les tenons loin d’ici et des brigades volantes, et des chambres universitaires insalubres, et des bus du Cous crachotant leur mazout, et des amphis-frigos, et des polycopiés à 20 dinars la page, et des cafards et des rats qui demandent leur pitance au Resto U. Oui, messieurs-dames, nos enfants sont tenus en offshore ! Tenez les vôtres ! Nous vous les relâchons pour cette fois, d’ecchymoses et de bleus au cœur, mais gare à la prochaine. Il y a assez d’escaliers civils et militaires à gravir dans cette contrée pour que nous y assignions vos chérubins porteurs de drapeaux et de jeans sur leurs magnifiques et si exaspérants sourires. Cheddou ouled'koum, cheddou bnat'koum, mon ami ! Pour le reste, pour les restes de cette Principauté que nous voudrons bien leur laisser à l’avenir, eh bien, nous nous en chargeons ! Comme nous nous en sommes chargés avec leurs parents. En leur offrant du thé à fumer pour rester éveillés à leur cauchemar qui continue !
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Contribution 11:00 | 19-08-2019

L'ère Bouteflika ou la trahison de serment

Depuis son accession à l'indépendance, l'Algérie a connu sept présidents de la République et chefs d'Etat ainsi que quarante-trois gouvernements qui ont successivement assuré la direction et la gestion du pays. Confrontée aux multiples défis

2

Actualités 11:00 | 20-08-2019

Projet Peugeot Citroën en Algérie
PSA réaffirme ses engagements

La situation de blocage et d’incertitude qui pèse sur le secteur automobile en Algérie, suite aux nombreuses arrestations de patrons d’usines d’assemblage de véhicules, a soulevé quelques appréhensions sur l’avenir de certains projets en cours de