Rubrique
Pousse avec eux

Des TV-offshores et des pollutions millénaires !

Publié par Hakim Laâlam
le 16.02.2020 , 11h00
2432 lectures

Au sortir de l’entrevue que lui a accordée Tebboune, Djaballah a déclaré : « Je sens une réelle volonté de redressement .» Oh ! Ça, mon Djab’, je te fais confiance en matière de…

… redressements !

Comme nous avons « monté » nos voitures Made in Bladi, nous avons « monté » nos télévisions ! Un peu à l’envers. Beaucoup en gonflant des pneus et des caméras. Et surtout, en mettant en place des mécanismes de contournement de la loi, une gymnastique acrobatique entre ici et là-bas, créant un machin unique au monde, un schéma à nul autre pareil, une monstruosité juridique impossible à imaginer, encore moins à autoriser dans des pays dits « normaux et structurés » : les voitures et les TV offshores ! Au-delà de cet aspect tristement novateur et relevant de la haute bricole, restent aujourd’hui les dégâts de la démarche incestueuse. J’ai été frappé ces dernières heures par un phénomène relevant de la schizophrénie hard. Les mêmes personnes, insultant, invectivant et traitant de tous les noms d’oiseaux le patron d’une de ces chaînes, menotté et emmené en prison de nuit, une fois leur haine ainsi exprimée, dans la rue, face tribunal, à haute voix, le poing et la bave levés, ainsi que leurs portables en mode « vidéos » allumés, regagnaient ensuite leurs domiciles et allumaient leurs téléviseurs sur cette… même TV décriée quelques minutes auparavant. Le mal en est à un stade avancé ! Tout comme doivent payer un jour ou l’autre ceux qui ont créé de manière faussaire une « industrie automobile » en carton-pâte, ceux qui ont permis l’apparition des TV-offshores doivent eux aussi payer. Peut-être même plus que pour les guimbardes aux pneus soufflés à domicile. Parce que, vaille que vaille, un jour ou l’autre, les tut tut montées à la va-vite seront rouillées, mises à la casse, broyées par les déchiqueteuses, et la friche aura regagné les « zones industrielles de l’ouest », que les méfaits des TV continueront eux de polluer les « nappes sociales », marquer du sceau du voyeurisme infâme, de la roqia low-cost et de l’islamisme rampant des générations de jeunes Algériennes et Algériens. En matière de retombées destructrices sur le long terme, les TV-offshores sont plus dangereuses que les berlines de Relizane ou de Tiaret. Pour cette bête et terrible raison que les pneus s’usent plus vite que les cerveaux ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 06:00 | 31-03-2020

Air Algérie parmi les grands perdants

L’International Air Transport Association (IATA) estimait, au 11 mars, les pertes collectives en recettes des compagnies africaines à environ 4,4 milliards de dollars à cause du coronavirus. Désormais, les

2

Actualités 06:00 | 02-04-2020

Il évoque la difficulté de sa mise en pratique
Tebboune exclut l’option du confinement général

Pas de retour aux écoles et aux universités, ni de confinement général dans l’immédiat. Une prime de risque exceptionnelle sera octroyée au personnel médical. Aucune intention de cacher la vérité aux Algériens quant à la gestion