Rubrique
Pousse avec eux

El-Kanoun ! La loi. Juste ça !

Publié par Hakim Laâlam
le 12.08.2018 , 11h00
2684 lectures

Aujourd’hui, pour pouvoir regagner mon domicile vivant et serrer mes enfants dans mes bras, j’ai payé une…

… rançon de 100 dinars !

Quand j’ai appris que cinq personnes avaient été présentées devant le parquet dans l’affaire de l’assassinat de l’estivant Aïssa Zoubir, natif de Oued-Souf, venu profiter en famille du charme des plages de Souk-el-Thenin, j’avoue que j’ai été tenté ! Ce doit être le mot parquet. J’ai aussitôt pensé briquet ou allumettes. Puis, mettre les cinq messieurs dessus, sur ce parquet, et y foutre le… Et puis, fort heureusement, la raison a repris le dessus. Je sais que c’est tentant. Je sais que tout le monde ou presque a été remué par ce meurtre horrible. Je sais aussi que plus jeune, plus impulsif, je serais resté sur cette option très «sioniste» de «œil pour œil, dent pour dent». Mais il ne faut pas ! Il ne faut surtout pas céder à la violence et à la barbarie en leur opposant la… violence et la barbarie. C’est bateau de le redire ici, châtier en dehors des créneaux de la justice, c’est une seconde victoire pour les «parkingueurs-assassins». Ça voudrait juste dire «c’est votre voie que nous allons suivre, nous allons régler cela à Ok-Corail, jusqu’à épuisement du barillet». Ça voudrait surtout dire la fin de la Principauté. Ou du moins de ce qu’il en reste. Comme personnellement, cette option ne m’intéresse franchement pas, vu que je n’ai pas d’autres points de chute que mon caillou de Dézédie, vu aussi que je n’ai pas prévu de foutre le camp sous d’autres cieux dès les premiers envahissements de terrain et d’institutions étatiques par les vagues déchaînées de parkingueurs, de parasoliers et de brûleurs de pneus, je préfère alors cette autre option : opposer les règles de la République à celles de l’irraisonné ! Tout simplement. Et puis, regagner les «espaces de souveraineté de la pensée en devenir». En gros, l’école. Une dame s’y emploie. Gênée dans sa mission par les mentors idéologiques des parkingueurs assassins. Ce pays, avec, sans, par-dessus ou sous un 5e mandat – peu importe ! – n’aura de toutes les manières plus d’autre choix urgent que de faire parler la seule poudre des textes de loi. LA LOI ! Juste elle, mais elle, tout le temps, et par-dessus tout et tout le monde. Sinon, Aïssa, quelque part nous en voudra de ne pas avoir mis le feu au parquet ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 12-12-2018

Le local de Chikhi «le Boucher» et la banque privée

Une banque privée occupe un grand local situé à côté du stade Benhaddad de Kouba. Ce local appartient à... Kamel Chikhi. Jusqu’ici, on ignore si ce bien a été répertorié par la justice pour

2

Actualités 11:00 | 13-12-2018

IL A FAIT AVORTER, HIER, UN SIT-IN LE VISANT
Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs

Abdelmadjid Sidi-Saïd n’a du tout pas été tendre à l’endroit de ses adversaires qui veulent sa tête, en les traitant tout simplement de

3
4

Soit dit en passant 11:00 | 13-12-2018

Pour nous, ce sera du congelé !

5

Pousse avec eux 11:00 | 13-12-2018

Le nom de la rose, version DZ !