Rubrique
Pousse avec eux

Glaciations !

Publié par Hakim Laâlam
le 04.09.2018 , 11h00
2587 lectures

Proverbe de la Dézédie profonde : «Au pays de l’âne qui chevauche son maître, les…

… nids-de-poule ont des dents» !

Le film sur Larbi Ben M’hidi, signé Bachir Derrais, serait interdit de diffusion en Algérie. En l’état, selon les précisions du réalisateur. Je n’ai pas eu la chance de voir ce biopic. Je n’entrerai donc pas dans le débat de fond. Plus tard, si ! Lorsque les faits se confirmeront. Ou pas ! Pour l’heure, je note des faits déjà avérés. Et documentés. Bachir Derrais a reçu un courrier lui signifiant cette interdiction de projection. La lettre émane du… ministère des Moudjahidine, plus précisément de sa subdivision dite «Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national». Un «organisme» dont le boulot est le suivi des films et des documentaires traitant de la guerre de Libération nationale. Là, je m’arrête ! Je ne vais pas plus loin ! C’est cet angle-là précisément qui a déclenché mes rhumatismes, un coup de froid soudain aux jointures de mes principales articulations, entraînant un gros souci de mobilité, de motricité. D’apprendre ainsi que le ministère des Moudjahidine dispose d’une structure pareille, un œil sur les films des réalisateurs de la Principauté, comment te dire ? J’ai aussitôt vu des maçons disposés sur l’ancien tracé du mur de Berlin, truelle en main, briques et ciment prêts à sa ré-érection. J’ai aussitôt pensé froid, frigo, morgue, glaciation, dinosaures, article 120, Renault 16 noire, tâches d’édification nationale et constantes inviolables. Je me suis souvenu, sans même en rire, de ces héros qui ne se querellent pas, qui n’ont aucun différend, qui ne meurent jamais et qui jettent sur nous qui sommes dans la salle, transis de peur et de remords, ce regard noir qui veut dire en langage cinématographique officiel «vous vous rendez compte, bande de nases, tous les sacrifices que nous avons faits pour des gueux comme vous ? » Demain peut-être, cette interdiction de diffusion du film sur Ben M’hidi connaîtra d’autres développements. Disons moins… glaçants. Mais pour l’heure, déjà, dans l’urgence, mon urgence psychiatrique, je dois absolument me réchauffer les genoux, les coudes et le cou. En fumant du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 12-11-2018

JUSTICE
Coup d’accélérateur dans l’affaire «El-Bouchi»

La justice semble avoir décidé de donner un coup d’accélérateur dans l’étude de l’affaire de la cocaïne saisie l’été dernier à

2

Périscoop 11:00 | 13-11-2018

Le retour de Gemalto

Jusqu’ici, la carte à puce d’Algérie Poste était fabriquée par une entreprise algérienne. Désormais, la puce, élément essentiel de cette carte, va être produite par une entreprise étrangère, en l’occurrence

3

Actualités 11:00 | 15-11-2018

FLN

Ould-Abbès passe la main

4

Pousse avec eux 11:00 | 13-11-2018

La jungle en folie !

5

Femme Magazine 11:00 | 12-11-2018

Santé

Les bienfaits de l’ail et de l’oignon