Rubrique
Pousse avec eux

Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !

Publié par Hakim Laâlam
le 25.08.2019 , 11h00
2370 lectures
Tayeb Louh placé en détention provisoire. Pour une
fois, je m’accommoderai volontiers d’un travers
typiquement algérien :

le provisoire qui dure !

Je sors à l’instant d’une réunion de conservateurs et gestionnaires de musées, et je peux vous dire que ça chauffe chez eux ! Ça barde même ! A trop nous focaliser sur d’autres corps de métier, des jobs plus sous les feux des projecteurs, comme « organisateur de spectacle » ou « gérant de pompes funèbres », nous n’avions même pas remarqué la montée de la colère dans les couloirs poussiéreux de nos musées. Les conservateurs et autres professions rattachées aux musées n’en peuvent plus ! Ils n’en pouvaient déjà plus avant. Mais là, depuis quelques jours, c’est pire ! Ils craquent littéralement et menacent de baisser rideau. Ce qui mettrait dans l’embarras les milliers de visiteurs qui se bousculent tous les jours aux portails de nos vénérables musées ! Mais je m’égare, alors que l’heure est grave. De quoi se plaignent ces conservateurs, au juste ? De la dégradation de leur statut et de leur profession. Une dégradation de plus en plus marquée depuis que certains ont eu la « bonne idée » de relancer le projet de ranger le FLN au musée ! Ces femmes et ces hommes rappellent un fait trop souvent oublié : le musée n’est pas une décharge ! Le musée n’est pas cette poubelle où chacun peut venir à sa guise déverser ses résidus et autres déchets toxiques, sous prétexte que beaucoup de pontes du Front doivent être marqués au carbone 14 pour identification et classification. Les musées ont déjà fort à faire avec les vrais fossiles et autres restes authentifiés de dinosaures pour s’encombrer de « pièces à la provenance douteuse ». Oups ! Je délire, je délire, et en oublie de regarder l’heure. Je suis attendu à une autre réunion de gens en colère. Les gestionnaires de pouponnières ! Eux aussi n’en peuvent plus, surtout depuis que sont parvenus à leurs oreilles les appels, de plus en plus pressants, à remettre le RND, le bébé né avec des moustaches, dans la pouponnière d’où il s’est échappé un jour. Un jour de thé fumé et de cauchemar qui continue …
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Entretien 11:00 | 19-02-2020

Farid Alilat, auteur de Bouteflika. L’histoire secrète :
«Bouteflika est un cachotier qui n’a pas d’amis»

Farid Alilat, journaliste au Matin dès le début des années 1990, est l’auteur d’un ouvrage, Vous ne pouvez pas nous tuer, nous sommes déjà morts, paru en 2002 chez Calmann-Lévy où il relate les tragiques événements

2

Régions 11:00 | 20-02-2020

Poisson lièvre
Les marins-pêcheurs de Tipasa appellent à la vigilance

C'est à la fin du mois de janvier 2020 qu’un petit métier de 4.80 mètres avait pêché un poisson de type rare, sur la côte de Tipasa ; il s’agissait du «poisson lièvre» que des marins de Damous avaient remonté dans leurs filets. M’hamed