Rubrique
Pousse avec eux

Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !

Publié par Hakim Laâlam
le 25.08.2019 , 11h00
2358 lectures
Tayeb Louh placé en détention provisoire. Pour une
fois, je m’accommoderai volontiers d’un travers
typiquement algérien :

le provisoire qui dure !

Je sors à l’instant d’une réunion de conservateurs et gestionnaires de musées, et je peux vous dire que ça chauffe chez eux ! Ça barde même ! A trop nous focaliser sur d’autres corps de métier, des jobs plus sous les feux des projecteurs, comme « organisateur de spectacle » ou « gérant de pompes funèbres », nous n’avions même pas remarqué la montée de la colère dans les couloirs poussiéreux de nos musées. Les conservateurs et autres professions rattachées aux musées n’en peuvent plus ! Ils n’en pouvaient déjà plus avant. Mais là, depuis quelques jours, c’est pire ! Ils craquent littéralement et menacent de baisser rideau. Ce qui mettrait dans l’embarras les milliers de visiteurs qui se bousculent tous les jours aux portails de nos vénérables musées ! Mais je m’égare, alors que l’heure est grave. De quoi se plaignent ces conservateurs, au juste ? De la dégradation de leur statut et de leur profession. Une dégradation de plus en plus marquée depuis que certains ont eu la « bonne idée » de relancer le projet de ranger le FLN au musée ! Ces femmes et ces hommes rappellent un fait trop souvent oublié : le musée n’est pas une décharge ! Le musée n’est pas cette poubelle où chacun peut venir à sa guise déverser ses résidus et autres déchets toxiques, sous prétexte que beaucoup de pontes du Front doivent être marqués au carbone 14 pour identification et classification. Les musées ont déjà fort à faire avec les vrais fossiles et autres restes authentifiés de dinosaures pour s’encombrer de « pièces à la provenance douteuse ». Oups ! Je délire, je délire, et en oublie de regarder l’heure. Je suis attendu à une autre réunion de gens en colère. Les gestionnaires de pouponnières ! Eux aussi n’en peuvent plus, surtout depuis que sont parvenus à leurs oreilles les appels, de plus en plus pressants, à remettre le RND, le bébé né avec des moustaches, dans la pouponnière d’où il s’est échappé un jour. Un jour de thé fumé et de cauchemar qui continue …
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Société 11:00 | 19-09-2019

La longue traversée vers Djerba !

Le bus qui transportait une partie des vacanciers à destination de Djerba en Tunisie, un séjour organisé par une agence de voyages d'Alger, démarre vers 15 h à partir de la capitale. C'était mercredi 11 septembre, le deuxième

2

Actualités 11:00 | 19-09-2019

La «chkara» au cœur d’une guerre sans précédent
Tliba et le fils Ould-Abbès s’accusent mutuellement

Tliba et le fils Ould-Abbès s’entredéchirent à distance pour tenter d’avoir le dernier mot dans une affaire de corruption où ils risquent de se voir condamner à plusieurs années de prison. 9 septembre 2019. La lutte anti-corruption déclenchée au lendemain de la chute du régime Bouteflika se poursuit inexorablement et s’arrête ce