Rubrique
Pousse avec eux

Ils ont réussi à nous diviser !

Publié par Hakim Laâlam
le 17.08.2019 , 11h00
2636 lectures
- C’est quoi ces fous rires qui fusent de la prison d’El-Harrach ?
- Oh, c’est rien ! Juste la télé qui était allumée au moment où le ministre de la Justice annonçait que la priorité était la récupération de l’argent volé et transféré à l’étranger.
- ???

Aujourd’hui, la Dézédie est divisée ! Profondément divisée ! On peut même parler d’une fracture nette qui coupe la Principauté en deux. Ceux qui sont pour. Et ceux qui sont contre. Bien sûr, dans les deux camps, il y a des nuances. Il y a les pour sans que cela entraîne chez eux une crise d’hystérie. Il y a les franchement pour. Les furieusement pour. Même chose chez ceux d’en face. Chez les contre. Et ce samedi, moi qui suis obligé de me cantonner à mon devoir de réserve et de me contenter de rapporter les faits, je l’écris avec l’encre la plus neutre possible : il n’y a aucune possibilité d’établir un lien, un semblant de passerelle entre les pour et les contre. Même pas la peine d’essayer, tant les positions semblent inconciliables. C’est du lourd ! Autant sur la question du dialogue national, du changement de nom du Panel et du langage fleuri de son boss, il y a toujours possibilité de discuter, de tenter des approches, de réunir des gens autour d’une même table, autant, là, sur cette question précisément, la Dézédie connaît sa première grosse « RUPTURE ». Celle qui devrait marquer la prochaine décennie, au moins ! Et la repeindre aux couleurs d’un avenir incertain. Le régime de bananes vertes a finalement réussi dans son entreprise de division des masses révolutionnaires. Il a cherché, et il a trouvé ! Le sujet capable à lui seul de lézarder profond la mobilisation citoyenne. Diabolique pouvoir et perverses reliques de la Içaba qui ont su dénicher l’idée qui risque d’hypothéquer nos chances d’aller unis vers la 2e République. Le résultat dévastateur, implosif, pulvérisateur est là, sous nos yeux à tous : une Dézédie scindée en deux, irrémédiablement. Ceux qui sont pour le fait d’avoir abattu le tigre échappé d’une ménagerie à Touggourt. Et ceux qui sont contre ! Ceux qui disent qu’il s’agissait d’abord de protéger la population de la bête. Et ceux qui rappellent qu’une seringue hypodermique chargée de tranquillisant aurait résolu le problème. Ces derniers signalant, au passage, que se prendre en selfie avec un tigre mort est du ressort du divan et de l’internement. Voilà où nous en sommes, donc, aujourd’hui. Et dire que le calendrier ne marque que « samedi 17 août 2019 ». Mon Dieu ! Qui sait ce que les zoos du pays vont laisser encore s’échapper en septembre et cette rentrée que toute la savane prédit comme extrêmement chaude ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 14-09-2019

À la veille de la convocation du corps électoral
Gaïd Salah durcit le ton

L’armée fait de la tenue et de la réussite de l’élection présidentielle, avant la fin de l’année, une urgence, une priorité nationale absolue pour

2

Soit dit en passant 11:00 | 14-09-2019

Chut ! l’APN est en mission

N’ayons pas de gêne à le dire ! Nos députés sont cette autre preuve que rien ne va très fort en