Rubrique
Pousse avec eux

Le Coralia, la Lamborghini et le moteur de Maruti !

Publié par Hakim Laâlam
le 13.09.2018 , 11h00
2864 lectures

Diplomatie ! Ne ratez pas demain une conférence intitulée «Crise irakienne, comment en sortir ?» présentée par le Directeur Général de…

… L’USMA, Serrar !

Je n’arrive toujours pas à digérer les images ! Déjà, l’autre jour, le fait qu’un de ses conducteurs ait pris ses «aises» pour arrêter sa loco à l’entrée d’Alger et aller faire sa prière m’avait mis en colère, moi le fils de cheminot. Je me disais que les traditions de cette boîte dans laquelle j’ai baigné enfant se sont quelque part perdues entre les traverses du temps. Sans plus ! Mais là, franchement, je craque. Et ni la SNTF ni ses employés ne sont en cause. Le nouveau tout flambant train Coralia reliant Touggourt à Constantine, mis en circulation le 10 septembre dernier, a été vandalisé. Gravement ! Une gravité accentuée chez moi par la juxtaposition de ces dégradations sur des wagons de train avec les effets d’annonce des dirigeants chéris qui crachent tous les jours des concepts les uns plus ronflants que les autres: la i.gouvernance ! La ville intelligente. Le i.commerce. Le i.paiement. La sortie de la dépendance des hydrocarbures par les start-up. Une usine à gaz, alors que le quotidien se résume souvent à cette équation toujours pas résolue : comment apprendre aux parents à… apprendre à leurs enfants que jeter une pierre contre un train n’est pas un jeu de gosses, un geste banal de défoulement ? Un acte qui suppose, en pays de droit, un prix pénal à payer. Induit, dans une société structurée, des répercussions sur la vie de leur progéniture. Pour illustrer avec une image triviale. Nous voulons afficher en vitrine la carrosserie d’une Lamborghini, avec un moteur de… Maruti sous le capot ! Oui, je sais que c’est excessif ! Mais il y a plus excessif, comme de bombarder de projectiles divers et dangereux un train flambant neuf, acheté à coups de milliards et dont le job «teuf-teufant» est de relier des populations qui passent leur temps à dénoncer leur isolement. Alors, moi, je veux bien la fibre optique, les DAB à chaque coin de rue, les livraisons à domicile de mon épicier après une commande sur Viber, je veux bien tout, mais jamais au grand jamais la Lamborghini ne pourra démarrer ainsi, dans ces conditions d’acculturation civilisationnelle. C’est tout juste si des gosses chapardeurs et lapideurs de trains, passant devant le bolide, ne voleront pas le moteur Maruti pour le revendre sur les quais sans âme d’une Algérie décidément en quête de boussole ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous