Rubrique
Pousse avec eux

Quand on peut aider !

Publié par Hakim Laâlam
le 13.06.2018 , 11h00
2669 lectures

Vous sentez cette odeur ? On dirait celle du raisin, non ? A moins que ce ne soit le houblon. Qu’importe ! 

Ça recommence à sentir bon ! 

Paris ! Ah Paris ! Cette belle ville. Capitale lumière de la France. On a beau dire, on a beau médire, Paris restera Paris. Même si ces derniers mois, Paris est au centre du monde pour un truc pas très ragoûtant. Un machin franchement dégueu ! Tout comme New York, il y a quelques années – depuis la ville pomme s’en est sortie – Paris souffre l’enfer à cause d’une invasion de… rats ! Il en sort de partout. Et pas seulement la nuit. Des vidéos circulent montrant des gens attablés pépèrement à leurs fameuses terrasses parisiennes, savourant un moment de pause ou juste de farniente lorsqu’on les voit soudain-tout-à-coup bondir sur les tables en criant du feu de Dieu : «Des raaaaaaaats.» Du coup, branle-bas de combat dans plusieurs mairies de la capitale française, aidées en cela par la maire en chef, Anne Hidalgo. Sur le net, lancement d’une opération baptisée «#signaleunrat». Juste au passage, cette remarque sur le hachtag en question. Je note qu’en France et plus particulièrement à Paris, beaucoup de campagnes médiatiques ont recours à des expressions comme «balance» ou encore «signale» ou bien encore «dénonce». Bizarre tout de même ces relents d’un passé tondu qui remontent ainsi à la surface. M’enfin ! Passons, et essayons plutôt de… collaborer avec nos amis français et parisiens. Faut les aider un chouia ! Et je propose ainsi, dans le cadre vermoulu et rongé de cette nouvelle lutte contre le rat, de leur refiler des renseignements précieux. Des adresses parisiennes précises et documentées. Je connais un tas de caches où se terrent des spécimens de rats que les chasseurs de cette espèce rêveraient de choper. Des rats de gros calibre. Du nuisible, 24 carats ! Eh ! Quand on peut aider, on aide, n’est-ce pas ? Sans rien attendre en retour, Wallah juré ! Juste pour que Paris reste Paris. Cette ville que certains rats n’auraient jamais dû investir, se contentant, du fin fond de leurs trous anciens et lointains, de caresser la tour Eiffel sur une carte postale scotchée au-dessus de leur natte miteuse ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Soit dit en passant 11:00 | 19-08-2018

Qui sont nos athlètes et où sont-ils ?

Ceux qui mènent le bal ne sont pas ceux qui sont les plus touchés par le besoin. Ils ne

2

Périscoop 11:00 | 19-08-2018

L’aéroport et les téléphones mobiles

Les trabendistes transitant par l’aéroport Houari-Boumediène semblent avoir un faible pour les téléphones portables. Ainsi, après les 815 mobiles saisis mercredi dernier, les douaniers ont intercepté

3

Pousse avec eux 11:00 | 18-08-2018

L’économie expliquée aux nuls !

4

Soit dit en passant 11:00 | 18-08-2018

Entre les koufars et nous (fin)

5