Rubrique
Pousse avec eux

Si cette dernière digue lâche…

Publié par Hakim Laâlam
le 07.02.2019 , 11h00
3680 lectures

France ! C’est confirmé ! La dame qui a mis le feu à un immeuble parisien souffre de troubles psychiatriques. Heureusement que chez nous, y a pas ça ! Les fous, ici, ne s’en prennent qu’à une…

… Présidentielle !

C’est un cycle sans fin ! Un cycle infernal. La Principauté semble maudite, elle qui dans ses démembrements arabo-baâtho-islamistes vient une fois de plus de s’en prendre à Benghabrit. Faut croire qu’une ministre de l’Education femme, et femme qui ne plie pas à l’archétype intégriste imposé, n’aura droit à aucun repos en cette contrée. Que lui reproche-t-on dans cette 5 679e attaque concertée, coordonnée et pilotée à partir des Madjliss Echoura de plusieurs formations politiques à poils et à vapeur ? De vouloir interdire la prière à l’école, dans les établissements scolaires. Son département a beau expliquer qu’il s’agit d’une «énormité», d’une affabulation grossière, peine perdue. C’est la femme, la «Moutabaridja» qui est visée. Comment ose-t-elle, elle et son équipe de Mohicans stoïques tenir tête à la masse de savates puantes et d’aisselles dopées au musc qui veut ramener nos enfants à l’ère de la caverne ? La caverne, sans même les gravures rupestres ! Alors, on la pilonne ! Journellement ! A tous les moments de sa tâche. Pour que la tâche de cette femme en soit freinée. Je ne sais pas combien de temps Madame la Ministre tiendra sous ce feu roulant. Je n’ose imaginer le poids de cette pression dont on l’accable, parce qu’elle veut éviter le chavirage définitif de l’école et sa «salafo-privatisation». Je constate juste de manière consternée que la survie de l’école républicaine n’est due qu’à la capacité inouïe d’endurance et de conviction d’une ministre et d’une équipe soudée autour d’elle. Cette fragilité, cette position en point de rupture permanente me terrifie littéralement. Que la digue Benghabrit lâche, et, pour les plus anciens d’entre nous, nous vivrons à nouveau le fameux syndrome dévastateur. Quel syndrome ? Le syndrome Lacheraf ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Actualités 11:00 | 13-08-2019

Campagne électorale de Bouteflika
La «chkara» au cœur de l’enquête

Les enquêtes judiciaires en cours ont permis de collecter des preuves accablantes sur les méthodes utilisées par les Bouteflika dans le cadre du financement de la campagne électorale pour le cinquième mandat. Les éléments récoltés ont aussi et surtout permis