Rubrique
Pousse avec eux

Sur le fil !

Publié par Hakim Laâlam
le 11.09.2018 , 11h00
1994 lectures

Et dire que statistiquement, la plus grosse concentration de cinémas se trouvaient sur la… 

… Rue Larbi-Ben-M’hidi !

T’as presque envie de lui parler à ce fil. Pour l’instant, tu le tiens au bout de tes mains, faisant et défaisant avec des nœuds. Mais tu voudrais lui dire tellement de choses. D’abord, que tu n’y es pour rien si tu marches dessus. On t’a obligé à marcher sur le fil. T’as besoin de lui expliquer que marcher c’est un besoin chez toi. Que tu te serais bien passé de marcher sur lui, le fil. Mais juste te contenter de marcher, aligner des pas avec d’autres, crier, chanter, pleurer, rire et puis pleurer encore, de joie d’avoir pu recouvrer cette faculté de marcher librement. Le fil t’écoute, peut-être. Alors tu continues. A lui expliquer que marcher, sortir, ce n’est pas détester sa rue, ses gens et son caillou, son pays. Mais juste demander au ciel et aux dieux terrestres un meilleur partage du soleil. Des premières ondées de septembre. Le fil se tord, tortille au gré de la danse nerveuse de tes doigts. Comme un rappel à l’ordre de la marche forcée. Il semble te dire «marche  sur  le  fil, et  dans la file !». Mais j’y suis dans la file bon Dieu ! Est-il permis dans cette Principauté de parfois tituber, d’emprunter les chemins de traverse et ses mots à Cabrel ? Je ne suis pas rétribué par quelque force étrangère, au service d’une armée de mains mercenaires, mais juste cette ombre errante et inquiète. Le caillou va mal. Le caillou est moins solide que ne le laisse croire la Légende des 62 Pierres Eternelles. Et ça, ton inquiétude, tu n’as trouvé pour l’heure que ce fil à qui la communiquer. Parler à un fil, la belle ficelle ! C’est tout ce que j’ai trouvé en stock ! Parler à ce satané fil, tout en retenant mon souffle de peur qu’il ne casse. Un fil cassé ? On t’accuserait aussitôt ! Coupable d’avoir marché sur le fil jusqu’à le rompre. Mais votre honneur, c’est vous qui m’obligiez à marcher sur ce pôv’ fil. Depuis l’âge de mes premiers pas. Que faire maintenant que le fil est rompu ? Ah bon ! Vous en êtes sûr, Maître des horloges et des fils qui tressent le temps ? Je dois donc fumer du thé et rester éveillé à ce cauchemar qui continue…
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent