Voir Tous
Rubrique
Pousse avec eux

Viandes froides !

Publié par Hakim Laâlam
le 04.04.2020 , 06h00
3222 lectures

- T’as entendu l’info ? Mahrez aurait fait un don de 4,5 millions d’euros à l’Algérie, pour l’aider à faire face au Covid-19.
- Purée ! C’est son 2e don  au  pays en très peu de temps !
- Ah bon ? C’est quoi le premier ?
- La Coupe d’Afrique !
- ???

Je suis resté scotché, bloqué là-dessus. Ce week-end, en France, en proche banlieue parisienne, une partie des halles de Rungis, le plus gros marché de denrées alimentaires du pays, a été transformée en… morgue ! Par manque de places funéraires. Les morgues du pays n’en pouvant plus d’absorber les morts du coronavirus. La mort est un sujet trop sérieux pour qu’on en fasse une chronique d’humour. Je suis d’accord. Et je n’en ferai pas ! Je reste donc sur l’humeur. Et je note sur un ton et une encre graves que dans notre culture, de ce côté-ci de la mer, cette cohabitation entre viandes de bœuf et dépouilles mortelles heurte. Je ne sais d’où ça vient, de manière précise. Mais c’est un fait, finir, même au titre de macchabée transitaire, dans les frigos d’un marché de gros, ça ne passe pas ! Oh ! Attention ! Je ne vais surtout pas m’arroger le droit de juger ces solutions de l’urgence  sanitaire  française. Je m’en voudrais de le faire ! Non ! Je constate juste que le monde dit « civilisé », « évolué » et même claironné « moderne », n’a pas prévu dans ses plans de développement hyper-sophistiqués, dans ses projections de croissance accélérée et dans l’entrelacs de ses courbes de prospérité économique, une petite place pour le chapitre pourtant bien désuet : « En cas de pépins, que faire de nos dépouilles ? Où les enfouir ? » Et comme j’en suis à noter, encore autre chose à griffonner : le monde libre pense, dessine et crée des boucliers de défense anti-missiles, des dômes contre les attaques nucléaires et des rampes de tirs à partir de planètes lointaines colonisées, mais bute sur l’ensevelissement digne de ses malades décédés d’une pandémie. Le monde de la finance, des traders-rois, des fonds de pension tentaculaires peut prévoir, susciter et arranger des mariages entre multinationales gigantesques pour les rendre encore plus gigantesques, mais balbutie lamentablement son incapacité à fermer les yeux décemment à quelques Terriens emportés par un virus. Cette pandémie Covid-19 nous aura — ou pas — ouvert les yeux sur la viabilité des modèles de développement et de sociétés. Et de ma rive sud, même si ça peut paraître puéril et infantile de conclure ainsi, j’en serais presque à souhaiter que le réinvestissement de nos rues, places et méga-parkings par les animaux sauvages se poursuive. Que le règne animal nous rappelle à notre bestialité ! Lorsque les conseils d’administration qui régentent le futur dit « prospère » n’ont d’autre solution « civilisée » que de faire cohabiter leurs morts avec les carcasses de moutons, de cochons et de dindes, il est alors clair comme un échec déjà consommé que cette Terre, nous la méritons si peu ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

2

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

De source sûre, nous apprenons qu’un groupe de travail de haut niveau a été mis en place et a pour mission de «revoir» l’ensemble des accords commerciaux avec la France. Une révision, affirme notre source, qui concernera