Rubrique
Régions

Sidi-Bel-Abbès 1 875 jeunes du pré-emploi seront permanisés avant 2020

Publié par A. M.
le 05.12.2019 , 11h00
54 lectures

1 575 jeunes diplômés de l’université ou des instituts nationaux, activant actuellement dans le secteur public avec des contrats dans le cadre du pré-emploi, seront permanisés avant la fin de l’année 2019, à condition qu’ils aient cumulé 8 ans et plus d’ancienneté. 
2 874 autres qui activent, eux aussi, dans le secteur public avec un contrat de l’insertion professionnelle toujours dans le cadre du pré-emploi et ayant cumulé 8 ans d’ancienneté, seront permanisés au cours de l’année 2020. Les contractuels du pré-emploi toujours dans le secteur public ayant entre 3 et 5 ans d’ancienneté feront l’objet d’une intégration définitive dans le service où ils exercent au cours de l’année 2020. 
Les autres contractuels qui ont moins de 3 ans le seront, eux, en 2021. Le directeur de l’emploi a indiqué que la permanisation des contractuels du pré-emploi, dans le secteur public, se fera en plusieurs étapes, étalées entre fin 2019 et 2021.

Le maire dépose sa démission
Le P/APC de Sidi-Bel-abbès a, finalement dans la journée d’hier mercredi, rédigé sa lettre de démission qui fera l’objet d’une séance de délibérations de la part des membres de l’assemblée dans la journée d’aujourd’hui jeudi, comme le stipule l’article 73, nous ont confié nos sources. 
Pour rappel, le P/APC a, dès son installation en 2017, buté sur des difficultés au sein même de l’assemblée générant un climat délétère qui a imposé la remise des pouvoirs de celui-ci à un administrateur, Mr Merine Mokhtar, de janvier 2019 à mai 2019, date à laquelle les membres de l’assemblée et le maire ont fini par trouver un compromis, mettant en priorité les intérêts de la commune pour reprendre leurs activités. 
Cependant, à leurs tours ce sont les travailleurs qui monteront au créneau, paralysant les services du siège et des annexes pour diverses raisons pendant quelques mois avant que la tension ne retombe. Alors que tout semblerait se calmer, notamment en cette période où le pays vit un hirak inédit, l’APC fait reparler d’elle avec la demande de démission du maire.
A.M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-01-2020

LES MAGISTRATS ONT ENTENDU TAYEB LOUH, AHMED OUYAHIA ET DJAMEL OULD ABBÈS À CE SUJET
Enquête sur les législatives de 2017

L’enquête judiciaire menée autour des graves irrégularités enregistrées durant les législatives de 2017 commence à lever progressivement le voile sur les pratiques mises alors en place pour privilégier l’accès à la députation aux hommes du «clan». Les fidèles à la fratrie des Bouteflika et ceux auxquels ils ont

2

Périscoop 11:00 | 21-01-2020

Une quarantaine de walis concernés

A en croire une source très bien informée, la présidence de la République annoncera, très prochainement, un très vaste mouvement dans le corps des walis. Un mouvement qui, nous confie-t-on, concernerait une