Rubrique
Régions

Béjaïa 3 morts dans 2 accidents de la circulation sur la RN-26

Publié par A. Kersani
le 19.11.2019 , 11h00
112 lectures

Trois personnes ont trouvé la mort dans deux accidents de la circulation survenus sur la RN-26, selon un bilan de la Protection civile. 
Le premier drame s’est produit en début de la nuit de dimanche, vers 19h05, au niveau du lieudit Abridh Tagua, relevant de la municipalité de Tazmalt, lorsqu’une violente collision entre une Renault Laguna, un tracteur agricole et un fourgon Renault Traffic a provoqué la mort du chauffeur du fourgon, âgé de 65 ans. Le deuxième accident, rapporte la même source, a été enregistré tôt dans la matinée d’hier lundi à 00h51 au niveau du village Colonel-Amirouche dans la commune d'Akbou. A l’origine du sinistre, le dérapage d'une moto de marque Lifan 125, ayant provoqué la mort sur le coup du motard et de son accompagnateur, âgés respectivement de 38 ans, et d'une trentaine d'années. Il convient de signaler qu’un bilan établi par la Protection civile de Béjaïa pour le mois de novembre en cours fait état d’un total de 73 accidents ayant fait 81 blessés et pas moins de 6 morts. Depuis le début de 2019, le bilan global des accidents enregistrés par les équipes de la Protection civile sur le réseau routier et ferroviaire de la wilaya de Béjaïa fait état de 1 736 accidents provoquant 2 080 blessés et un total de 45 victimes.
A. Kersani

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses