Rubrique
Régions

Bouira 40 gardes communaux et ayants droit envoyés aux Lieux-Saints

Publié par Yazid Yahiaoui
le 13.03.2018 , 11h00
291 lectures

Après des années de lutte avec des marches et autres rassemblements pour réclamer leurs droits, tous leurs droits, suite à la décision des hautes autorités du pays de dissoudre ce corps auxiliaire et renvoyer ses éléments chez eux, aujourd’hui, les ex-gardes communaux sont en train de cueillir le fruit de leur combat.
Ainsi, après avoir bénéficié de rappels, retraites et autres pensions tant pour eux que pour les ayants droit des milliers de gardes communaux tombés au champ d'honneur, ainsi que des affectations vers d’autres corps de sécurité ou dans des administrations, le ministère de l'Intérieur qui a toujours rappelé le rôle majeur de ce corps dans la sauvegarde de la République durant les années noires du terrorisme, aux côtés des autres corps de sécurité, a, outre l’engagement de faire bénéficier à ces ex-gardes communaux ainsi qu'à leurs ayants droit, des logements sociaux avec la ferme promesse de les reloger tous graduellement, multiplié des actions envers ce corps en termes de distinctions et autres hommages.
Ce dimanche, le délégué de wilaya de la Garde communale de la wilaya de Bouira, M. Berkane Kamel, ne croyait pas si bien dire en rappelant tous ces engagements pris par le ministère de l‘Intérieur et des collectivités locales au profit de ce corps de la Garde communale.
Et justement, hier, la rencontre était organisée en l’honneur d’une quarantaine de personnes ; toutes faisant partie de la famille des gardes communaux, et qui ont bénéficié d’une omra de la part du ministère de l'Intérieur. Ainsi, au niveau du salon d’honneur de la wilaya, une réception était organisée pour remettre aux heureux bénéficiaires, parmi lesquels figuraient des mères et des veuves des gardes communaux, morts au champ d’honneur, les décisions ainsi que des packs offert, par les œuvres sociales du ministère de l’Intérieur.
Les heureux bénéficiaires ont été divisés en trois catégories, soit 10 omras réservées aux ayants droit, c’est-à-dire soit le père ou la mère du garde communal tombé au champ d’honneur, soit la veuve ; 20 places ont été réservées aux gardes communaux partis à la retraite et enfin, 10 autres omras réservées aux gardes communaux toujours en poste.
La cérémonie a été l’occasion pour le wali et le P/APW de rappeler le rôle majeur de ce corps dans la lutte antiterroriste, mais également la nécessité de préserver cette paix et cette stabilité payées au prix cher par les meilleurs enfants de l’Algérie.
Y. Y.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 14-06-2018

Madjer s’accroche

Selon des indiscrétions, l’actuel entraîneur national Rabah Madjer aurait fait savoir à ses proches son intention de ne pas démissionner de son poste. Malgré les résultats médiocres et le fait qu’une large partie de

2

Actualités 11:00 | 14-06-2018

«AFFAIRE DES PESTICIDES»
Lourdes pressions sur les exportations

«L’affaire des pesticides» prend désormais une tournure aux relents politiques. Aux voies officielles qui se sont déjà exprimées sur le sujet, d’autres spécialistes sont montés au créneau pour dénoncer une «tentative de déstabilisation» du secteur de l’agriculture.