Rubrique
Régions

VISITE DE TRAVAIL DE LA COMMISSION INTERMINISTÉRIELLE DÉPÊCHÉE PAR M. BEDOUI 600 milliards de centimes pour la mise à niveau d’El-Tarf

Publié par Daoud Allam
le 21.07.2018 , 11h00
224 lectures

Lors de la réunion clôturant la visite de travail et d’inspection effectuée jeudi dernier au siège de la wilaya, sous la houlette du secrétaire général du ministère de l’Intérieur, le wali d’El-Tarf a précisé que «ce conclave fait suite à la décision de doter la wilaya d’un programme spécial pour sa mise à niveau dans tous les secteurs.
Une décision prise lors de la visite qu’il a effectuée au cours de la semaine écoulée. Nous pouvons résumer cette visite bénéfique, menée sous la houlette du secrétaire général du ministère de l’Intérieur, par trois importants points, à savoir le programme d’urgence dédié à l’alimentation en eau potable, le logement avec ses différentes formules et enfin l’environnement. Dans un autre registre, nous sollicitons un programme pour l’aménagement des 191 sites de l’habitat rural groupé et, également, l’aménagement de nos villes où nous avons un déficit en matière de VRD et ce nonobstant le fait que nous avons bénéficié de 1,12 milliard de DA du Fonds de solidarité et garantie». Prenant la parole, le SG du ministère des Ressources en eau dira qu’«au mois de septembre de l’année écoulée, 17 communes avaient des problèmes chroniques et persistants dans la distribution de l’eau potable. Actuellement, 4 communes sur les 24 que compte la wilaya souffrent du manque de cette denrée rare. Avec les projets du programme d’urgence inscrits à l’actif de la wilaya, des entreprises comme Hydroside, Foremhyd et Sonelgaz sont actuellement à pied d’œuvre et nous vous informons que d’ici le 4 août prochain, la daïra de Bouhadjar, qui englobe les 4 communes sus-indiquées, sera desservie en eau potable quotidiennement et d’une manière normalisée. Nous avons financé cette wilaya à raison de 120 milliards de centimes du Fonds national de l’eau (FNE), la réhabilitation de 26 stations de pompage et des canalisations, la réhabilitation du bassin de Bouteldja pour 20 milliards de centimes et enfin, 50 milliards pour divers autres réseaux. Nous avons constaté une absence totale dans la gestion de la Direction de wilaya des ressources en eau ainsi que l’ADE (Algérienne des eaux). Le schéma directeur de la distribution de l’eau dans cette wilaya est inexistant». Pour sa part, devant une salle comble, le SG du ministère de l’Environnement a noté que «la wilaya doit développer l’intercommunalité dans la gestion des ordures ménagères, développer le partenariat avec les entreprises privées et le recyclage qui reste très faible». Puis les directeurs centraux ont, chacun, énuméré les décisions prises pour sortir la wilaya du sous-développement. Pour sa part, le SG du ministère de l’Intérieur a expliqué que «nous avons décidé d’octroyer à la wilaya un nouveau programme de logements tous segments confondus. El-Tarf est une wilaya-pilote, de fait, un programme sera mis en œuvre pour préserver ses atouts touristiques. Nous avons décidé de fournir à la wilaya une enveloppe conséquente pour la viabilisation des 191 sites de l’habitat groupé et ce, par le biais du Fonds de garantie et de solidarité. Aussi, avons-nous pris les mesures nécessaires afin d’octroyer une enveloppe supplémentaire pour l’aménagement du chef-lieu et de toutes les localités d’El-Tarf. Nous avons mis en œuvre un plan pour la réhabilitation et l’aménagement des écoles primaires pour ce qui est de l’étanchéité, du chauffage central, de la peinture, des sanitaires et des cantines scolaires. En ce sens, lesdites cantines seront toutes équipées en matériels adéquats. Pour le volet transport scolaire, le ministère va acquérir, incessamment, 3 500 bus (SNVI, Mercedes et Hyundai). De fait, la wilaya d’El-Tarf aura, sous peu, son quota. Sur dérogation du ministère, nous allons recruter 45 000 agents pour les cantines scolaires et l’entretien des écoles. Nous sommes en train de mettre en place un plan national pour la rationalisation de la dépense dans l’électricité, sachant qu’en deuxième position viennent les mosquées. Nous ne sommes pas contre les lieux de culte, mais dans certaines mosquées, la climatisation et l’éclairage sont fonctionnels en H24, c’est de la gabegie et allant même à l’encontre des préceptes de notre religion. Nous allons utiliser les énergies renouvelables avec comme objectif, la réduction de 30% de la consommation de l’énergie électrique conventionnelle. Je vous annonce, officiellement, que la wilaya a bénéficié de 600 milliards de centimes pour sa mise à niveau. Un montant qui pourra être augmenté selon les besoins exprimés et pour ce faire, nous allons installer un comité de suivi multisectoriel dans le dessein de voir le degré d’application des décisions et mesures prises».
Daoud Allam

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Soit dit en passant 11:00 | 16-08-2018

Entre les koufars et nous(1)

C’est sans doute pour cela que l’Algérie perd ses enfants les uns après les autres. Sans doute

2

Actualités 11:00 | 16-08-2018

ÉGALITÉ HOMMES-FEMMES
Avancée à Tunis, panique à Alger

La Tunisie vient de marquer une avancée historique en matière des droits de la femme. Chez nous, ce progrès a été critiqué de manière déconcertante par des parties craignant visiblement un effet de contagion. Tous les regards sont donc tournés vers Tunis où

3

Soit dit en passant 11:00 | 19-08-2018

Qui sont nos athlètes et où sont-ils ?

4

Pousse avec eux 11:00 | 18-08-2018

L’économie expliquée aux nuls !

5

Périscoop 11:00 | 19-08-2018

L’aéroport et les téléphones mobiles