Rubrique
Régions

Sidi-Bel-Abbès 70 «bolides» dangereux saisis par la police

Publié par A. M.
le 09.10.2019 , 11h00
239 lectures
Les nuisances sous toutes les formes des «bolides» (motocyclettes) exacerbent les citoyens (piétons, automobilistes, etc.).
Ces nuisances qui peuvent être sonores, représentent un véritable danger sur la route et la voie publique. Auteurs de vol à l’arraché, d’agression en fuyant aussitôt, ces actes ont interpellé les services de police qui sont partis, depuis le 20 septembre, en guerre contre les motocyclettes.
Une large opération de contrôle a été lancée le 20 septembre dernier, et à ce jour, quelque 70 motos ont fait l’objet d’une saisie et d’une mise en fourrière pour diverses causes allant de l’absence du port de casque au délit. En effet, 70 motos ont été saisies et leurs propriétaires auront à galérer pour pouvoir les récupérer.
Une mesure qui devrait, en principe, rappeler à l’ordre ces conducteurs et les sensibiliser sur le danger qu’ils représentent pour eux-mêmes et pour les autres. Une importante amende devra être payée pour la récupération de leur moto.
A. M.

Il vole le véhicule après en avoir extrait de force le chauffeur
La Sûreté urbaine de Sidi-Bel-Abbès est parvenue à arrêter dimanche, passé, quelques heures après son forfait, le voleur d’une Ibiza après avoir extrait de force son conducteur qui manœuvrait pour se garer au niveau du quartier de Sidi Bouazza El Gharbi. L’alerte donnée par la victime, la police s’est lancée aux trousses du voleur qui sera arrêté la journée même. Déféré devant le procureur de la République, il a été écroué.
A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires