Rubrique
Régions

Jijel 825 élèves aux besoins spécifiques ont rejoint les bancs de l’école

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 12.09.2018 , 11h00
50 lectures

825 élèves aux besoins spécifiques ont rejoint dimanche les bancs des écoles spécialisées dans la wilaya de Jijel , a affirmé le wali Far Bachir dans une déclaration à la presse en marge de l’ouverture de l’année scolaire 2018-2019 et à l’école des sourds muets située aux 40 hectares dans la commune de Jijel.
Le même responsable a affirmé que 50% de cet effectif bénéficie d’une demi-pension et 25% du régime d’internat. Selon lui, ces chiffres traduisent les efforts consentis par les pouvoirs publics pour la prise en charge de cette catégorie sociale.
Le secteur de l’action sociale compte cinq établissements spécialisés dont entre autres deux centres psychologiques des handicapés mentaux de Jijel et de Taher, un centre psychologique des handicapés moteurs, une annexe du centre psychologique des enfants autistes, a-t-on appris auprès d’une source proche de cette instance. Pour sa part, le directeur de l’action sociale affirme récemment en coordination avec la Direction de l’éducation de la wilaya que 15 classes pour les élèves aux besoins spécifiques sont ouvertes en vue de de l’insertion de ces élèves.
Bouhali Mohammed Cherif

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 11-11-2018

ANP
Vers la fin du cumul des fonctions au sein de l’armée

C’est sur instruction personnelle directe de Abdelaziz Bouteflika que les cinq généraux-majors et le colonel des services, détenus depuis le 14 octobre à la prison militaire de Blida, ont été libérés le 5 novembre

2

Actualités 11:00 | 10-11-2018

AUDITIONNÉ À TROIS REPRISES PAR LE JUGE D’INSTRUCTION
Comment se défend «El-Bouchi»

Au tribunal de Sidi-M’hamed d’Alger, les apparitions de Kamel El-Bouchi, de son vrai nom Kamel Chikhi, ne font plus l’évènement. Même le dispositif mis en place aux alentours de la bâtisse se fait désormais plus léger qu’à l’habitude et attire, par conséquent, beaucoup moins le regard