Rubrique
Régions

SIDI-BEL-ABBÈS Affichage des listes des 1320 logements sociaux

Publié par A. M.
le 11.10.2018 , 11h00
74 lectures
Dans la matinée d’hier, la ville de Sidi-Bel-Abbès a vécu une certaine fébrilité suite à l’affichage des listes des 1 320 logements sociaux. En effet, pour éviter des attroupements, la daïra a placardé les listes des bénéficiaires à des lieux différents et assez éloignés l’un de l’autre. Larmes, cris et youyous ont accueilli cette distribution qui a entraîné bien sûr des mécontentements chez de nombreux demandeurs. Sur ces 1 320 logements, seulement 300 ont été achevés et livrés et leurs bénéficiaires ont reçu des affectations. Les 1 020 autres ont eu des préaffectations dans l’attente de la livraison de ce quota. Cette distribution concerne les demandes déposées entre 1998 et 2009. Les logements distribués sont situés sur la route de Zerouala, de Tessala et même en pleine localité de Tilmouni. Ce qui a un peu irrité les bénéficiaires qui devront résider dans une autre localité (Tilmouni) malgré son rapprochement du chef-lieu. La daïra a fait savoir par la même occasion que 1 200 autres logements sociaux sont en cours de réalisation dans la localité de Tilmouni et 1 000 dans celle de Sidi Lahcen et leur distribution concernera les demandes entre 2010 et 2013.
A. M.

3083 doses de vaccin antigrippal réceptionnées
La DSP a dernièrement réceptionné 3 083 doses de vaccin antigrippal. La campagne de vaccination qui démarrera incessamment touchera les personnes âgées et fragiles pour les prémunir contre le virus de la grippe qui a, rappelons-le, fait des victimes chez des femmes enceintes ou malades ces dernières années.
A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-10-2018

ACCUSÉS DE «CORRUPTION ET D’ENRICHISSEMENT ILLICITE»
Cinq généraux-majors en prison

Coup de tonnerre, hier dimanche, avec l’annonce de la mise sous mandat de dépôt de six officiers supérieurs de l’armée, cinq généraux-majors et un colonel, tous

2

Périscoop 11:00 | 15-10-2018

Ce n’est pas encore fini pour la France

Si la France risque de perdre le marché algérien des céréales, par contre elle maintient une certaine «influence» encore. En effet, c’est une entreprise française, en l’occurrence