Urgent

  • Indonésie : le bilan du tremblement de terre s'élève à 318 morts
Placeholder

Rubrique Régions

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE NATIONALE DES COMMUNES AÏN-TÉMOUCHENT : «Compter sur ses propres ressources»

Saisissant l'opportunité de la Journée nationale de la commune qui est fêtée chaque 18 janvier, le chef de l'exécutif de la wilaya de Aïn-Témouchent a effectué une visite de travail à la commune de Sidi-Ben-Adda, distante de 4 km du chef-lieu de wilaya.
Une visite durant laquelle madame la wali, Mme Lebiba Ouinez, accompagnée du P/APW et des membres de l’exécutif, a été accueillie à l’hôtel de ville de cette commune par le maire,le chef de daïra et la population de cette localité.
D'emblée, les élèves de l’école primaire Houari-Boumediène, sous la houlette de leur directrice Mme Lourmil, ont présenté un sketch portant sur la mission principale de l’APC qui devra s’adapter à l’actualité du pays et assurer un rôle important dans le développement économique. Un ancien professeur, auteur d’un livre Sidi Ben Adda, origines et racines, a dressé un bref récit relatif à l’histoire de cette localité appelée également «Trois Marabouts» et qui fut créée en 1934. Dans son livre, l'auteur a préfacé : «Nos remerciements pour les Arabes musulmans qui ont embrassé cette terre qui était à l’état sauvage pour les autres peuples venus d’outre-mer, des monts des Pyrénées et qui ont déployé des efforts pour fertiliser cette terre et construire un village moderne.»
En signe de reconnaissance aux services rendus à cette localité et à sa population, une vingtaine de travailleurs, des deux sexes, admis à la retraite, ont été honorés.
Continuant sa visite, Mme la wali s’est rendue au stade municipal qui a fait l’objet d’aménagement dont la couverture du terrain en gazon synthétique dernière génération. A la sortie de cet édifice, une foule nombreuse a demandé au chef de l’exécutif de distribuer des logements car une majorité parmi les demandeurs vit dans des conditions précaires.
A cette occasion, le chef de l’exécutif s’est adressé aux 28 maires de la wilaya en leur rappelant : « La commune est la pierre angulaire de l’Etat. Elle doit compter sur ses propres ressources pour contribuer au développent local.»
S. B.

OUM-EL-BOUAGHI
Le rôle de la municipalité en débat

La commune de Aïn Fakroun a abrité, hier samedi, les activités de la Journée nationale de la municipalité qui coïncide chaque année avec la date du 18 janvier. C’est le secrétaire général de la wilaya qui a donné le coup d'envoi des différentes activités de cette manifestation par une visite guidée des différents services de la municipalité où plusieurs élèves des trois paliers ont pu découvrir le monde de l’administration locale.
La délégation s’est déplacée ensuite au stade communal pour donner le coup de sifflet d’un tournoi de football. Deux conférences sur le thème «Le rôle de la municipalité pour la consolidation d'une démocratie participative» ont été présentées au public par des universitaires au lycée Bekkouche-Derradji. Des expositions culturelles étaient également au programme.
Dans un jeu de rôle, des élèves d'une école primaire ont reproduit les différents acteurs d’une Assemblée populaire communale. Avant de clôturer ce rendez-vous, des prix honorifiques ont été descernés aux participants, comme ont été aussi honorés des retraités de la mairie.
Moussa Chtatha

NAÂMA
Projet d’un nouveau siège pour l’APW

A l’effet de commémorer la promulgation de l’ordonnance n°67- 24 du 18 janvier 1967, portant sur le premier code communal de l’Algérie indépendante, le premier responsable de l’exécutif a présidé une cérémonie au siège de la commune de Naâma.
Il a été question de la gestion des activités des collectivités locales, ainsi que le rôle et les prérogatives des élus locaux.
Dans le même contexte, un large aperçu sur le développement et la modernisation de l’administration communale dans la rapidité de l’édition des pièces d’état civil, à travers la décentralisation des différents services de l’état civil (CNI et passeports biométriques) de même que la décentralisation de l’état civil à travers les quartiers. Plusieurs acquis qui ont permis de lutter contre la bureaucratie et au citoyen de participer aux débats et délibérations concernant la gestion des affaires locales de la collectivité. Dans le même sillage, le wali a, à l’occasion, posé la première pierre pour la réalisation d’un nouveau siège pour l’APW (Assemblée de wilaya de Naâma) ; une nouvelle infrastructure pour une enveloppe d’un peu plus de 50 millions de DA, a-t-on appris.
B. Henine

BOUIRA
Le village Ath Hamdoune, le plus propre de la wilaya

C’est hier et à l’occasion de la Journée nationale de la commune, que les résultats du concours du village et du quartier, les plus propres de la wilaya, ont été connus.
La cérémonie à laquelle ont assisté, outre le wali et les directeurs d’exécutif, les 45 P/APC de la wilaya et plusieurs représentants de la société civile et du monde associatif, s’est déroulée au niveau de la salle de conférences de l’INSFP Hafidh- Sanhadri de Bouira.
Ainsi, lors de cette journée qui a vu la wilaya rendre un vibrant hommage à un ex-SG de la commune de Bouira, décédé en 2017, en l’occurrence, Messaoudi Ramdane, le prix du village le plus propre, lancé depuis le mois de mars dernier, est revenu au village Ath Hamdoune dans la commune d’Aghbalou, daïra de M’chédallah, avec une enveloppe de 500 millions de centimes, et le deuxième d’une valeur de 300 millions de centimes est revenu à un autre village de la même daïra, Toghza dans la commune de Chorfa.
Quant aux prix de meilleurs quartiers, le premier est revenu à un quartier du chef-lieu de la commune de Djebbahia d’une valeur de 200 millions de centimes, et le deuxième prix d’une même valeur au quartier 80 logements de la ville de Bouira.
Un quartier dont l’association portant son nom, s’est ingéniée pendant plusieurs années à créer un meilleur cadre de vie dans et autour du quartier avec comme cerise sur le gâteau, la récupération d’une poche vide, une parcelle aménagée en espace de verdure où l'on peut y trouver différentes plantes aromatiques et une multitude de rosiers et d’arbres d’ornementation.
En somme, une très bonne initiative qui tend à devenir une culture dans la wilaya de Bouira et qui crée de plus en plus un esprit d'émulation entre les différents communes et villages pour un meilleur cadre de vie citoyen.
Y. Y.

Placeholder

Multimédia

Plus

Les + populaires de la semaine

(*) Période 7 derniers jours

  1. Tribunal de Sidi M’hamed 15 ans de prison ferme requis contre Ouyahia et Sellal et 12 ans de prison ferme contre Bedoui

  2. Lakhdar Belloumi (ex-milieu offensif international) : «Je ne vois pas le Sénégal battre l'Angleterre»

  3. APRES MAROC-BELGIQUE AU MONDIAL Violences dans les rues en Belgique

  4. JS Kabylie Amrani remercié, Miloud Hamdi nouvel entraîneur

  5. Décès du Général à la retraite le Moudjahid Mohamed Betchine

  6. COCAÏNE Un super-cartel activant entre Dubaï et l'Europe démantelé

Placeholder

Urgent

  • Indonésie : le bilan du tremblement de terre s'élève à 318 morts