Voir Tous
Rubrique
Régions

OUM-EL-BOUAGHI Arrestation d'un faux chauffeur de taxi pour tentative d’enlèvement

Publié par Moussa Chtatha
le 14.01.2020 , 11h00
926 lectures

Un jeune a été arrêté par les éléments de la 2e Sûreté urbaine pour tentative d’enlèvement.
Selon un communiqué de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya, un jeune homme s'est fait passer pour un taxieur urbain et a tenté d'enlever une passagère à Oum-el-Bouaghi. Les faits remontent au 6 janvier lorsque une femme s'était présentée aux services du commissariat du 2e arrondissement pour porter plainte contre un jeune taxieur dont elle a sollicité les services. Selon la victime, le faux taxieur aurait pris une autre destination que celle indiquée par la victime et a tenté de l'enlever. A partir d'indices fournis par la victime sur le conducteur et sur son véhicule, les policiers ont tracé une stratégie en opérant des rondes pédestres et motorisées. Ainsi, ils ont réussi en un laps de temps très court à intercepter le mis en cause. L’enquête a déterminé que le jeune, pour tromper ses victimes, se faisait passer pour un taxieur urbain en plaçant de fausses plaques. Le 9 janvier, le jeune faux taxieur et après l’établissement d’un dossier judiciaire à son encontre, a été présenté devant le magistrat instructeur qui l'a placé en détention provisoire pour tentative d’enlèvement et utilisation de fausses plaques de signalisation.
Moussa Chtatha

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

2

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

De source sûre, nous apprenons qu’un groupe de travail de haut niveau a été mis en place et a pour mission de «revoir» l’ensemble des accords commerciaux avec la France. Une révision, affirme notre source, qui concernera