Rubrique
Régions

Souk Ahras De nouvelles assiettes foncières cherchent de vrais investisseurs

Publié par Barour Yacine
le 08.12.2018 , 11h00
85 lectures

Pour mettre un terme au charivari des pseudo investisseurs au niveau de la wilaya de Souk Ahras, pas moins de 42 décisions de terrains destinés à la réalisation de projets d’investissement qui n’ont pas démarré jusqu’à ce jour ont été annulées par les services de la wilaya.
Cette démarche a été consolidée par une décision de la justice pour récupérer ces parcelles de terrains, d’ailleurs, le premier responsable de la wilaya a laissé entendre dans une séance de travail lors d’un conseil exécutif clairement que la condition sine qua non pour que Souk Ahras fasse une expansion au chapitre du développement, il faut lancer l’investissement industriel.
Pour ce faire, des facilités incontestables seront octroyées aux investisseurs qui désirent élire domicile, sur le territoire de la wilaya de Souk Ahras et créer des projets d’investissement crédibles et créateurs d’emplois en même temps.
Dans ce contexte, une opération d’assainissement industriel a démarré depuis peu à Souk Ahras en vue de récupérer le foncier non exploité et le mobiliser pour répondre à la demande des investisseurs potentiels.
Dans cette optique, les services de la wilaya de Souk Ahras, afin d’impulser une dynamique à l’investissement industriel, viennent de récupérer 8 hectares relevant des biens de l’Etat qui seront réservés à l’investissement dans la commune de Oum-el-Dhaïm, de même une parcelle de 5 hectares à Fatoma Souda dans les faubourgs de la ville de Souk Ahras afin d’ériger des projets qui ont été retenus en sus, 3 autres zones d’activités ont été créées dans la commune frontalière de Sidi Fredj qui s’étalent sur 20 hectares, à Debdiba au niveau de la localité de Oued-el-Kebrit «40h», ajoutant à cela la zone d’activités dans la région de Bir Bouhouch ralliant une unité privée de transformation de la tomate industrielle, une seconde spécialisée dans la biscuiterie, de deux autres unités de production d’aliments de bétail, à Mdaourouch, une zone industrielle qui s’étale sur 218 hectares au niveau de la daïra de Ouled Driss distante de 13 kilomètres du chef-lieu de la wilaya.
Une zone d’activités pour le tourisme climatique est en voie de création et qui s’étale sur une superficie de 67 hectares.
Yacine Barour

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux