Rubrique
Régions

Aïd El-Adha À Tizi-Ouzou Désignation des lieux de vente de moutons

Publié par S. A. M.
le 15.08.2018 , 11h00
64 lectures

A l’approche de l’Aïd el-Adha, la Direction des services agricoles de la wilaya de Tizi-Ouzou multiplie les initiatives pour la prévention contre tout risque d’atteinte à la santé publique par les maladies animales. 
Des lieux de rassemblement et de vente des animaux vivants ont été désignés et identifiés, à travers le territoire de la wilaya, et des vétérinaires ont été mobilisés pour assurer le contrôle sanitaire des animaux au niveau de ces points de vente.
L’information a été donnée sur la page Facebook  de la DSA. Une liste des vétérinaires devant assurer la permanence le jour de l’Aïd el-Adha a été également publiée sur le même support. Ces actions sont venues s’ajouter au train de mesures entrant dans le cadre de veille et de prévention  des maladies animales comme la brucellose et la fièvre aphteuse. Des fonctionnaires et des cadres locaux de la DSA ont été déployés au niveau de nombreuses localités de la wilaya pour effectuer des missions de contrôle dans certaines exploitations bovines et caprines et autres élevages animaliers. 
Cette action fait suite à la découverte, au début de cet été, de quelques foyers de l’épizootie de fièvre aphteuse, à  Ouaguenoun, Draâ-el-Mizan, Tizi-Gheniff, et Mekla ; ils ont été, heureusement, vite circonscrits et éradiqués. 
Sur le plan de la communication et de la sensibilisation, des journées d’information ont été organisées, pour prévenir contre les risques de contamination de l’homme par les zoonoses et autres épizooties. 
S. A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 21-03-2019

SITUATION POLITIQUE
L’après-Bouteflika a déjà commencé

L’Algérie assiste aujourd’hui à une succession d’évènements politiques donnant l’impression que le pays s’est déjà projeté dans l’après-Bouteflika. Le sort de l’Algérie se jouerait-il actuellement à l’étranger ? Loin de l’effervescence des rues algériennes, des manœuvres de dernière minute d’un pouvoir acculé et désirant s’assurer une sortie honorable, deux diplomates bien

2

Périscoop 11:00 | 21-03-2019

La chute du dinar

Depuis exactement un mois, le dinar algérien a perdu 10% de sa valeur face à l’euro. En effet, l’euro s’échange actuellement au marché noir à 220 DA. Selon les cambistes, cette inflation est due à la ruée vers la devise