Régions / Régions

Rentrée des classes à Oran

Elle n’aura pas le même goût partout

Une dizaine de jours avant la rentrée des classes, l’exécutif de la wilaya d’Oran, lors d’une visite d’inspection des travaux de réalisation des projets du secteur de l’éducation, se voulait rassurant. La question de la surcharge des classes devrait, en effet être atténuée par endroits grâce aux renforts en matière d’équipement et d’infrastructures.
Si les chiffres donnés impressionnent soit plus de 365 000 élèves au niveau de la wilaya, l’infrastructure scolaire sera renforcée de 35 nouveaux établissements, plus particulièrement 24 groupes scolaires,7 CEM, 4 lycées. Mais ces établissements et autres groupements scolaires ne pourront pas tous être réceptionnés à temps pour aujourd’hui et les travaux devront se poursuivre par endroits jusqu’à la fin de l’année.
D’ailleurs dans certains quartiers, notamment les nouvelles cités entrant dans le cadre du relogement ou du programme AADL, ce sont parfois des structures en préfabriqué qui accueilleront les élèves.
A Aïn-Beïda récemment, les locataires AADL ont protesté car le lycée prévu depuis un moment n’a toujours pas vu le jour, sans oublier les autres contraintes, rendant leur vie très pénible, vu la zone reculée où ils se trouvent le long du 4e boulevard périphérique. Ainsi, les autorités locales s’activent pour accélérer la réception de tous les établissements programmés dont certains depuis plusieurs années, et avancent que le nombre d’élèves par classe sera en moyenne de 30. Les parents d’élèves, dès aujourd’hui, pourront constater de visu dans quelles conditions leurs enfants seront amenés à travailler toute l’année.
M. Fayçal