Rubrique
Régions

Sidi-Bel-Abbès Encore des APC et des facultés fermées

Publié par A. M.
le 15.04.2019 , 11h00
49 lectures
Alors que l’APC de Lamtar est toujours fermée depuis mardi dernier par les citoyens qui exigent l’affichage de la liste des 110 logements et le redémarrage du programme de l’habitat groupé, des habitants de la localité de Hassi-Zahana, dans la daïra de Benbadis, ont, eux aussi, cadenassé l’APC pour demander le départ de son président, l’accusant d’avoir mis leur commune sur le mode «inertie» avec le manque de développement.
La chef de daïra s’est rendue à la rencontre des contestataires pour écouter leurs doléances mais ces derniers ont campé sur leur position, à savoir le départ du P/APC, promettant d’installer une kheima devant la mairie jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.
Dans la même journée, 7 membres de cette même APC ont démissionné en guise de solidarité avec les contestataires.
Par ailleurs, les Facultés de gestion et d’économie, celle des sciences de la vie et de la nature, celle du génie civil de l’Ecole national de l’informatique et d’autres Facultés du campus sont déclarées «portes closes» en adhésion avec le mouvement populaire depuis dimanche 14 avril, à l’exception de celle de gestion et d’économie qui est fermée depuis près d’une semaine.
Nous avons appris en dernière minute que les contestataires de la localité de Lamtar ont promis de rouvrir l’APC une fois qu’une date très proche soit fixée par les autorités pour l’affichage de la liste des logements sociaux, une exigence que débattent à l’instant les responsables, nous ont confié des sources crédibles.
A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent