Rubrique
Régions

KHENCHELA Enfin deux sites de repos et de distraction pour les familles

Publié par Benzaïm Abdelouahab
le 09.07.2018 , 11h00
36 lectures
Un grand ouf pour les familles et pour la population de Khenchela après l'inauguration de deux sites de repos et de distraction au profit des familles du chef-lieu et de toute la wilaya. Ces deux endroits seront une bouffée d'oxygène pour ces familles privées de ce genre d’espaces depuis des années.
En effet, les autorités de la wilaya de Khenchela, chapeautées par le wali Kamel Nouisser, et à l'occasion des festivités de la fête de l'Indépendance et de la Jeunesse, ont procédé à l'inauguration du jardin du 20-Août situé au centre-ville de Khenchela dans un new look et un nouveau désign embelli par des espaces de détente et de services au profit des familles. Ce site s'ajoute également à l'espace forestier Ennassim situé à proximité de la Conservation des forêts et qui a besoin de plusieurs travaux et aménagements. D'autres projets viennent renforcer plusieurs secteurs et permettre d’améliorer le cadre de vie des citoyens à Kaïs et dans plusieurs communes de Khenchela. Il s'agit de la mise en fonction d'une station de pompage et l'approvisionnement en eau potable à Kaïs, la distribution des ambulances pour plusieurs infrastructures sanitaires, la mise en valeur de plusieurs sites historiques, le réaménagement du cimetière des martyrs du chef-lieu de la wilaya.
Notons que les autorités de Khenchela ont rendu visite en signe de reconnaissance à deux moudjahidine dans leurs domiciles.
Benzaïm A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Société 11:00 | 19-09-2019

La longue traversée vers Djerba !

Le bus qui transportait une partie des vacanciers à destination de Djerba en Tunisie, un séjour organisé par une agence de voyages d'Alger, démarre vers 15 h à partir de la capitale. C'était mercredi 11 septembre, le deuxième

2

Actualités 11:00 | 19-09-2019

La «chkara» au cœur d’une guerre sans précédent
Tliba et le fils Ould-Abbès s’accusent mutuellement

Tliba et le fils Ould-Abbès s’entredéchirent à distance pour tenter d’avoir le dernier mot dans une affaire de corruption où ils risquent de se voir condamner à plusieurs années de prison. 9 septembre 2019. La lutte anti-corruption déclenchée au lendemain de la chute du régime Bouteflika se poursuit inexorablement et s’arrête ce