Régions / Régions

Tlemcen

Enlèvement de 7,5 tonnes de déchets des ports

Des déchets solides et plastiques d’un poids de 7,5 tonnes ont été enlevés des trois ports de la wilaya de Tlemcen lors de la huitième édition de l’opération «ports bleus», a indiqué mercredi la direction de la pêche et des ressources halieutiques.
Cette opération organisée chaque année vise à stopper les effets des macro-déchets sur l’écosystème marin et sur les activités de la pêche, en plus de débarrasser les ports de Honaine, Marsat-Ben-M’hidi et Ghazaouet de tous les déchets flottants ou enfouis dans les fonds marins et dans les bassins portuaires, a-t-il souligné, indiquant qu'elle a été encadrée par des groupes de plongeurs en collaboration avec la protection civile et les gardes-côtes, de l’Entreprise de gestion des ports, et soldée par le ramassage de déchets solides (plastiques, ferrailles, bois et autres détritus comme les cordes, les restes de filets et ordures de diverses natures).
En parallèle, un nettoyage du terre-plein des trois ports a été effectué par les services des secteurs de la pêche, de l’environnement et des travaux publics, de l’Entreprise de gestion des ports, du Commissariat national du littoral et d'associations qui activent dans le domaine de la jeunesse et des sports.
Les déchets enlevés lors de cette opération sont constitués essentiellement de plastiques (bouteilles et sachets), de pneus usagés et de déchets solides qui nécessitent de «gros» moyens pour les récupérer, a-t-on fait savoir.
Un troisième groupe, constitué d'éléments de l’Office national d’assainissement, de l’Entreprise de gestion des ports de pêche, de la protection civile, des APC et de professionnels de la pêche, a effectué des travaux de désinfection et de stérilisation des ports de pêche, a-t-on ajouté.
Parallèlement, une campagne de sensibilisation sur la préservation de l’environnement marin au profit des professionnels de la pêche, ainsi que sur les problèmes sanitaires, a été destinée aux propriétaires d’unités de fabrique de glace, restaurateurs et vendeurs de poissons (détail et gros), abordant également le problème des filets de pêche interdits et non conformes à la réglementation, selon la même source.
APS