Rubrique
Régions

ZONES FRONTALIÈRES OUEST Grand soulagement après l’allègement des restrictions douanières

Publié par M. Zenasni
le 11.09.2019 , 11h00
998 lectures

Les commerçants des zones frontalières ont de quoi être satisfaits avec les nouvelles dispositions concernant les marchandises soumises à l’autorisation de circuler au niveau de la zone terrestre des Douanes.
C’est en fait la levée d’un véritable embargo, auquel étaient contraints commerçants et consommateurs de ces localités, soumises aux contrôles des paravents sur la RN 35.
Un arrêté vient d’être publié au Journal officiel pour dispenser les déclarations des transporteurs et commerçants de 22 produits de première consommation.
Lors d’une journée d’explication organisée au siège de la wilaya, sous l’égide du chef de l’exécutif, conjointement avec les directions des Douanes, du commerce et des impôts, et en présence des principaux intéressés, à savoir les commerçants activant dans les zones terrestres du rayon des Douanes, des explications détaillées ont été fournies aux concernés, notamment par le wali et le directeur des Douanes. L’arrêté en question est on ne peut plus clair à ce sujet. On peut lire notamment : «Les quantités dispensées à cette autorisation et l’exemption de tout ou partie de circuler dans les parties déterminées du rayon des Douanes».
La mise en place du paravent avait pour objectif de contrôler la contrebande des produits de première nécessité qui étaient acheminés facilement vers le tracé frontalier et livrés aux contrebandiers de l’autre côté de la frontière.
Selon un bilan donné par le directeur des Douanes avant la mise en place de ce système de contrôle, un volume estimé à 23 milliards de dinars transitait vers ces zones. Aujourd’hui, ce même volume ne dépasse pas les 8 milliards pour les premiers semestres de l’année, ce qui constitue un véritable gain.
Il est à rappeler que la contrebande des carburants est devenue presque insignifiante.
Quant au directeur des impôts, il a rassuré les commerçants qu’il n’y aura jamais de pressions fiscale, ni de redressement pour les factures déclarées en zone douanière terrestre, notamment le fameux poste 35.
Ces mesures relanceront à coup sûr l’activité commerciale à Maghnia, Nedroma et Ghazaouet, ainsi que toutes les localités où les petits commerçants étaient les plus pénalisés. Il y aura aussi un impact direct sur les prix de vente aux consommateurs qui seront révisés à la baisse.
Il faut retenir aussi que le ciment et le rond à béton ne seront plus soumis aux déclarations précitées, ce qui relancera l’activité du bâtiment, ce dernier ayant connu un net recul ces derniers temps.
Il y a des années que tout le monde demandait un allégement à ces mesures draconiennes du paravent, concernant les zones frontalières ouest du pays.
M. Zenasni

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-12-2019

Après leur condamnation par la justice
Ces biens qui doivent être confisqués à Sellal et Ouyahia

Le procès consacré à l’automobile a permis de lever le voile sur un aspect qui a longtemps alimenté fantasmes et rumeurs populaires : les biens personnels de certains ministres qui ont gouverné des années durant. Au cours

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses