Voir Tous
Rubrique
Régions

Bouira Installation de l’Autorité indépendante des élections

Publié par Yazid Yahiaoui
le 15.10.2019 , 11h00
89 lectures
C’est dans une discrétion totale que l’Autorité indépendante des élections au niveau de la wilaya de Bouira a été finalement installée, hier, lundi par le vice-président de l’Anie, M. Milat Abdelhafidh, en présence de deux autres membres. Personne n’en a été informé, du moins pas les médias.
D’ailleurs, pour cet événement, aucun journaliste n’a été admis à l’intérieur du siège de cette instance, situé en face de l’université Akli-Mohand-Oulhadj.
Un black-out total, au point où il a fallu des interventions pour que les journalistes de Radio Bouira soient finalement acceptés pour la couverture de cet événement. Selon nos informations, le bureau de wilaya de l’Anie, que préside M. Harkat Djeloul, est composé de 11 membres dont deux femmes.
Des membres issus, pour la plupart, du mouvement associatif et quelques institutions. Notons que cette installation a été opérée d’une manière expéditive de peur de voir se rassembler les citoyens qui refusent complètement de parler d’élections et qui sont catégoriquement contre l’installation de cette autorité au niveau de Bouira.
Une wilaya où les citoyens ont longtemps fustigé, lors de la marche de vendredi dernier, le président de cette autorité à l’échelle de la wilaya, et avaient auparavant fermé les bureaux des élections dans au moins une quinzaine de communes.
Y. Y.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux