Rubrique
Régions

ASCENSION AU STATUT DE WILAYA DÉLÉGUÉE Khemis Miliana devra attendre

Publié par Karim. O.
le 21.07.2018 , 11h00
611 lectures

Il s'agit là d'une question que tout le monde se pose et qu'a déposée par écrit le député Mustapha Naci, élu du RND, au ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Noureddine Bedoui. Dans son écrit, en date du 3 janvier dernier, le député fait remarquer en premier lieu que le dernier découpage administratif qui a ciblé des collectivités locales du sud du pays et qui ont été promues au statut de wilaya déléguée, que cette promotion n'a pas touché la commune de Khemis Miliana. Mustapha Naci rappelle au ministre, pour faire valoir l'ambition de la commune au statut de wilaya déléguée, que Khemis Miliana fut pendant longtemps la plus grande commune d'Afrique et est actuellement la commune la plus importante parmi les 36 que compte la wilaya de Aïn Defla, qu'elle remplit la plupart des critères exigibles pour prétendre à ce statut. Importante de par sa position géostratégique, située au carrefour des grands axes de communication entre le Nord et le Sud, entre l'Est et l'Ouest, à proximité de l'autoroute Est- Ouest, traversée par la RN4, le point de départ de l'autoroute projeté en direction des Hauts- Plateaux, le point de départ de la rocade (en construction) en direction de Bordj-Bou- Arréridj, en plus des RN 14 Tissemsilt et 18 vers Médéa. Elle bénéficie de voies de chemin de fer, la première Alger-Oran (non dédoublée) et la seconde (en cours de réalisation) en double voie vers la capitale, une université qui compte actuellement déjà près de 25 000 étudiants et appelée à s'agrandir. Sur le plan socio-économique, ajoute le député, Khemis Miliana est devenue un centre qui possède une très importante attractivité économique et une très grande activité surtout commerciale, avec une densité démographique la plus forte de la wilaya, et une population qui dépasse les 100 000 habitants, au cœur d'une wilaya agricole par excellence. La liste des critères avancés est longue ; en un mot, tout la désigne pour devenir au moins une wilaya déléguée. Dans sa réponse, écrite également, datée du 3 mai dernier, le ministre de l'Intérieur ne nie pas que Khemis Miliana est une commune particulière et reconnaît que les critères avancés sont objectifs. Toutefois, il rappelle que le dernier découpage administratif décidé par le président de la République se conforme à des priorités qui s'articulent en 3 phases, à savoir, il cible en premier lieu la zone sud du pays pour rapprocher le réseau administratif des collectivités locales très éloignées les unes des autres, éloignement dont pâtissent les citoyens du Grand-Sud et y développer l'activité économique et sociale. La seconde phase, ajoute le ministre, concernera la région des Hauts-Plateaux, pour des raisons tout aussi objectives et y accentuer la dynamique de développement de cette région. Ce n'est qu'après, dans le cadre de cette organisation méthodique, en troisième phase, qu'interviendra un découpage administratif de la zone nord du pays, précise le ministre dans sa réponse écrite au député. Et pourtant, il y a quelques années, un haut responsable de l'Etat et S/G d'un parti qui a pignon sur rue, et il ne fut pas le seul, lors d'un meeting électoral tenu dans la salle des fêtes de Khemis Miliana, avait répété plus d'une fois, devant le Tout-El- Khemis, qui l'a longuement ovationné, «mabrouk alikoum (félicitations) Khemis Miliana, chef-lieu de wilaya», des promesses électoralistes sans plus restées sans suite mais pas tombées dans les oubliettes. Cependant, tout le monde à Khemis Miliana nourrit l'espoir que le prochain découpage administratif sera plus judicieux, objectif et rationnel. «L'espoir fait vivre», assure le vieil adage.
Karim O.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 12-12-2018

Le local de Chikhi «le Boucher» et la banque privée

Une banque privée occupe un grand local situé à côté du stade Benhaddad de Kouba. Ce local appartient à... Kamel Chikhi. Jusqu’ici, on ignore si ce bien a été répertorié par la justice pour

2

Actualités 11:00 | 13-12-2018

IL A FAIT AVORTER, HIER, UN SIT-IN LE VISANT
Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs

Abdelmadjid Sidi-Saïd n’a du tout pas été tendre à l’endroit de ses adversaires qui veulent sa tête, en les traitant tout simplement de

3
4

Soit dit en passant 11:00 | 13-12-2018

Pour nous, ce sera du congelé !

5

Pousse avec eux 11:00 | 13-12-2018

Le nom de la rose, version DZ !