Rubrique
Régions

RELIZANE La flambée des prix provoque une saignée aux ménages

Publié par A. Rahmane
le 17.09.2019 , 11h00
265 lectures

A la deuxième semaine de la rentrée sociale, les commerçants ont revu les prix de produits alimentaires à la hausse, surtout ceux des fruits et légumes.
Il est vrai que la pénurie habituelle en pareille circonstance n’est plus qu’un mauvais souvenir (sauf pour le lait en sachet). Mais le phénomène de la hausse des prix est toujours là, des prix élevés provoquant une saignée aux ménages, notamment ceux aux revenus moyens. Au marché comme dans les commerces en ville, les ménagères ne cessent de tourner en rond. Panier au bras, elles sillonnent les grandes surfaces et les magasins à la recherche des denrées principales nécessaires pour garnir la table du jour.
La disponibilité n’a pas empêché les prix de flamber jusqu’à atteindre un seuil intolérable, au grand dam des pères de famille qui sont obligés de s’y faire. Ces derniers sont à la recherche d’une solution leur permettant de faire face aux dépenses incompressibles qui les attendent. «Mais où sont donc les services de contrôle ?», s’interroge un citoyen avant d’ajouter : «On ne peut plus remplir le couffin de nos jours… Les prix sont exorbitants. Jetez un coup d’œil aux affichages, vous aurez une idée sur la cherté de la vie».
Les boulangeries, elles, se décorent de pains de différentes formes. Même constat du côté des produits laitiers, d’autant plus que le lait de vache et celui caillé sont disponibles en quantité suffisante et à un prix abordable, alors que le lait en sachet est toujours introuvable depuis le début de la saison estivale. C’est du côté des fruits et légumes que se pose le vrai problème.
A. Rahmane

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires