Rubrique
Régions

Toxicomanie en milieu éducatif La Gendarmerie nationale mène une campagne de prévention à Naâma

Publié par B. Henine
le 18.11.2019 , 11h00
50 lectures

La Gendarmerie nationale, relevant du Groupement de la wilaya de Naâma, a lancé une campagne de prévention contre la toxicomanie dans le milieu éducatif. Ont contribué à cette manifestation, outre les représentants des directions directement concernées (éducation nationale, enseignement supérieur, formation professionnelle, jeunesse et sports), mais également les représentants du  mouvement associatif, des psychologues et autres, indique-t-on. La campagne de prévention qui s’étalera durant presque toute la semaine, touchera un grand nombre de la couche juvénile dans les établissements éducatifs, notamment les élèves dans les structures  scolaires, les étudiants du centre universitaire, les stagiaires dans les CFPA, ainsi que les jeunes sportifs qui fréquentent les complexes sportifs ,et vise à sensibiliser et prévenir contre les fléaux sociaux, principalement le phénomène de la drogue, le tabagisme etc. Comme elle contribuera à l’insertion des jeunes mineurs dans la société, voire leur réinsertion dans le milieu familial. Des dépliants, des expositions de photos et des affichages de posters, ainsi que la projection de documentaires sur les méfaits néfastes que peut causer et engendrer la toxicomanie sur la santé de l’être, dans la vie sociale , ou encore sur le plan économique, sont au programme des cadres des brigades spécialisées dans l’éducation et la protection de l’enfance, qui sont munies d’un support d’explication et d’un schéma du système de la maladie de la toxicomanie.
B. Henine

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 03-12-2019

Débarquement diplomatique chez Mihoubi

Le candidat du RND à la présidentielle du 12 décembre prochain Azzedine Mihoubi consacrera la journée d’aujourd’hui, mardi, à une série d’audiences qu’il prévoit avec de nombreux ambassadeurs. Entre autres, les ambassadeurs

2

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.