Rubrique
Régions

MASCARA L’Aïd fêté dans l’allégresse

Publié par M. Meddeber
le 17.06.2018 , 11h00
53 lectures
A la faveur d’une météo clémente, le mois de carême s’est achevé comme il a commencé, avec des journées qui n’auront pas mis les citoyens à rude épreuve. Dans les marchés ou sur la place publique, il y avait moins de sautes d’humeur. Côté préoccupation, ce sont les prix notamment ceux des fruits et légumes qui n’ont cessé de s’envoler avec ensuite une accalmie et puis des hausses soudaines comme à l’accoutumée à chaque veille de l’Aïd. Cette année, il y a eu moins de vacarme autour de la distribution du couffin de Ramadhan même si, quelque part, certains n’arrivent pas encore à se débarrasser de vieux réflexes allant jusqu’à afficher la liste des bénéficiaires de ce sacré couffin sur Facebook faisant fi de toute discrétion. Le problème d’alimentation en eau potable semble avoir été résolu avec la mise en service du projet d’alimentation à partir du MAO pour de nombreuses communes et les citernes qui le colportaient se sont fait rares sur la voie publique. Par contre, les fuites d’eau sont toujours là comme sur cette avenue de la Zhun 8 où l’eau n’a cessé de couler sur la chaussée des nuits durant. Côté animation, c’était les interminables veillées dans les cafés alors que les stades de proximité étaient très fréquentés avec la programmation de tournois de football qui se sont déroulés jusqu’à des heures avancées. Toujours en soirée, l’incivisme côté chauffards a été manifeste et a pris des allures alarmantes. Certains automobilistes peu respectueux de la loi font fi des feux tricolores de signalisation dans certains quartiers périphériques devant des piétons médusés. La veille de l’Aïd, il était difficile de se créer un passage dans les artères du centre-ville et les magasins étaient assaillis par des clients qui effectuaient leurs derniers achats. Pour les amoureux de la chose footballistique, le feuilleton majeur qui aura suscité énormément de commentaires s’est achevé la veille du début de la Coupe du monde. Les préposés des mises à jour des décodeurs ou abonnement de chaînes satellitaires ont fait recette. Cette fête est avant de tout celle des enfants qui ont paradé avec leurs nouveaux vêtements et les pétards avaient déjà fait leur apparition bien avant le premier jour de fête. Côté visite des cimetières, c’est la sempiternelle question de leur entretien qui revient sans cesse agacer les citoyens qui dénoncent l’état des lieux avec des broussailles très denses autour des tombes. Il est très difficile de localiser les tombes que vous voulez visiter puisque les inscriptions tombales ne sont plus apparentes. Durant le premier jour de l’Aïd, le centre-ville s’est vidé et aux environs de 16h, c’était un no man’s land avec seulement quelques boutiques ou commerces d’alimentation générale ouverts. Le rideau est tombé sur le mois de Ramadhan de cette année et l’Aïd a été fêté dans l’allégresse.
M. Meddeber

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 24-09-2018

Tliba, persona non grata au FLN

Le célèbre député de Annaba, Baha-Eddine Tliba, est décidément persona non grata au FLN. Lors de la réunion des mouhafedhs tenue samedi dernier au Mouflon d’Or à Alger, le SG du FLN apercevant Tliba dans les alentours lui envoya un

2

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui