Rubrique
Régions

Aïn Defla L'Aïd s'invite chez les cancéreux

Publié par Karim. O.
le 14.06.2018 , 11h00
91 lectures

C'est l'Association El Fadjr qui a organisé une distribution de trousseaux vestimentaires pour 40 patients atteints de cancer et leurs parents, soit 160 personnes qui en ont bénéficié. La cérémonie a eu lieu à la Maison de la culture hier en milieu de matinée, sans fanfare et sans baroud.
Mme Mekki Malika, la présidente du Bureau de wilaya qui a présidé la cérémonie, a présenté chacune des familles issues pour la plupart des communes déshéritées, à plus d'un titre, telles que Belas, Bathia, El Maien. En écoutant ces familles, il est difficile de décrire la misère qui les frappe en plus de la maladie. Quand des mères de famille, sans aucune ressource déclarent préférer trouver de quoi s'alimenter  au lieu de s'habiller, quand des malades n'ont même pas de quoi se payer un ticket de transport pour aller se soigner, il n'est pas aisé de trouver les mots pour décrire tant de misère, tant de détresse, tant de solitude face à la maladie et à la misère.
Pour ceux qui sont sortis de la salle avec un sac à la main, un sourire quand même sur les lèvres, ce geste de solidarité constitue pour eux un moyen d'espoir  en s'accrochant à la vie et tenter de lutter contre la maladie.
Ce sourire, ils le doivent à des bénévoles, à des personnes charitables ici et là, quelques commerçants, des médecins, et même à d'autres malades qui s'entraident.
Karim O.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous