Rubrique
Régions

Rentrée scolaire à Oran Le choléra s’invite dans les premières leçons

Publié par Fayçal Moulay
le 03.09.2018 , 11h00
71 lectures
Dans quelques jours, la rentrée scolaire sera effective pour plus de 356 000 élèves à Oran, dont 181 356 en cycle primaire. Si les questions liées au coût de la rentrée très difficile pour les familles et celles de la surcharge des classes se posent déjà, le choléra s’invite lors de cette rentrée. Après les cas de choléra confirmés dans certaines wilayas, Oran n’a connu à ce jour aucun cas, les élèves se verront dispenser des leçons de sensibilisation et de prévention sur le choléra et ce, pour tous les paliers, alors que la Direction de la santé en collaboration avec les communes et la Direction de l’environnement a demandé à ce que les réservoirs d’eau et l’AEP soient contrôlés avant la rentrée, et avec recommandation de mettre à la disposition des élèves des sanitaires propres et du savon liquide.
Pour cette rentrée scolaire 2018/2019, il est prévu la réception de nouveaux établissements : un lycée, 3 CEM et 12 écoles primaires, alors que pour les 100 000 élèves nécessiteux, leurs parents devraient percevoir une allocation de 3 000 DA. Dans certains nouveaux quartiers comme les cités AADL, à Aïn-Beïda et Messerghine, les habitants se plaignent de la non-réalisation d’établissements scolaires et l’absence de transports publics.
M. Fayçal

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 16-02-2019

Pas de campagne pour Belkhadem et Saâdani

Les deux anciens secrétaires généraux du FLN Ammar Saâdani et Abdelaziz Belkhadem ne sont pas concernés par la campagne électorale pour le compte

2

Actualités 11:00 | 16-02-2019

Lamamra nommé pour le 5e mandat
Un diplomate en campagne

La nomination de Ramtane Lamamra au poste de conseiller diplomatique du président de la République a soulevé de nombreuses interrogations et donné lieu à plusieurs lectures ayant cependant toutes, d'une manière ou d'une autre, un rapport avec le cinquième mandat. La rumeur a