Rubrique
Régions

MILA Le directeur de l’agence-Cnas met en garde contre les dépassements

Publié par Abdelmadjid M’haïmoud
le 22.07.2018 , 11h00
173 lectures

Dans un communiqué dont une copie nous est parvenue, rendu public et largement diffusé afin de toucher un large public d’assurés sociaux et de partenaires, le directeur de l’agence Cnas-Mila monsieur Fouaz Naâssi met en garde contre les dépassements constatés dans l’utilisation de la carte Chifa et par les assurés sociaux et par certains partenaires, particulièrement d’officines pharmaceutiques.
Ledit responsable pointe du doigt l’utilisation abusive et l’exploitation à d’autres fins, des prestations fournies et assurées par la carte Chifa ainsi que les autres faveurs accordées aux tiers payants et, conseille aux titulaires desdites cartes de les récupérer en même temps que leurs médicaments et ne pas les laisser à la disposition de n’importe quelle pharmacie.
Tirant la sonnette d’alarme, monsieur Naâssi rend publics les derniers chiffres enregistrés par l’agence dont il a la charge et qui vont crescendo, pour atteindre en une année de remboursement, le montant de 600 milliards de centimes dont 400 milliards pour la prise en charge des 2 millions d’ordonnances prescrites et dont les médicaments sont remboursables, pour un nombre d’assurés sociaux et ayants droit de près de 720 000.
Cette situation, souligne le responsable, est fortement préjudiciable à l’équilibre financier de cette caisse qui représente un acquis certain, plus même, la véritable colonne vertébrale de la solidarité nationale, donc, sa préservation est primordiale et vitale, d’où cette vaste campagne, tous azimuts, de sensibilisation pour une réelle prise de conscience des uns et des autres.
A. M’haïmoud

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-10-2018

ACCUSÉS DE «CORRUPTION ET D’ENRICHISSEMENT ILLICITE»
Cinq généraux-majors en prison

Coup de tonnerre, hier dimanche, avec l’annonce de la mise sous mandat de dépôt de six officiers supérieurs de l’armée, cinq généraux-majors et un colonel, tous

2

Périscoop 11:00 | 15-10-2018

Ce n’est pas encore fini pour la France

Si la France risque de perdre le marché algérien des céréales, par contre elle maintient une certaine «influence» encore. En effet, c’est une entreprise française, en l’occurrence