Voir Tous
Rubrique
Régions

Sidi-Bel-Abbès Le marché informel enfin réglementé

Publié par A. M.
le 12.06.2019 , 11h00
166 lectures

Enfin, le marché informel sera encadré et réglementé. Les revendeurs ont, dans la journée du lundi, trouvé un compromis avec le wali.
Ils seront relogés dans l’ex-bureau de bienfaisance et la poissonnerie désaffectée du faubourg «Graba» de Sidi-Bel-Abbès, et cela après le recensement des revendeurs réguliers et l’aménagement des deux sites. la wilaya va donner instruction aux services compétents pour la prise en charge des revendeurs qui doivent, d’ores et déjà, déposer leur dossier pour obtenir l’autorisation d’exercer en toute légalité au niveau de ces sites. Pour rappel, les revendeurs informels étaient à longueur d’année, traqués et pourchassés par la police pour les empêcher d’envahir illégalement des espaces publics.
Mais avant le mois de Ramadhan, ils ont sollicité le wali de  leur permettre d’exercer sans être chassés.
Ce dernier a donné son accord pour le mois sacré seulement et juste après l’Aïd el-fitr, ils ont été sommés d’évacuer les lieux aux abords de la coupole dans le centre-ville. Si les revendeurs se sont exécutés malgré eux, ils se sont massés dans la journée du lundi devant le siège de la Wilaya  pour tenter d’interpeller le wali en vue d’une solution à leur galère et finalement leurs représentants ont été reçus et un compromis a été trouvé entre les deux parties.
A. M.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux