Voir Tous
Rubrique
Régions

UNITÉ DE TRITURATION DES GRAINES OLÉAGINEUSES DE DJENDJEN Le ministre de l’Industrie exige l’accélération des travaux de réalisation

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 14.10.2021 , 11h00
618 lectures

Le ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar a estimé, hier, lors de sa visite de travail à Jijel, que le délai de 14 mois pour l’achèvement de l’unité Nutris est inacceptable car ce projet est d’une importance capitale pour le pays. Il va nous permettre de couvrir une bonne partie des besoins en huile de table qui est un produit vital, a-t-il dit.
Les hautes autorités du pays, dont le premier magistrat, en l’occurrence Abdelmadjid Tebboune, et le ministre de l’Industrie ont instruit les entreprises chargées de sa réalisation de travailler, selon le système de 3×8 pour être dans les délais. Il a souligné que grâce à la future unité Nutris avec sa capacité de production de 6 000 tonnes par jour associée à celle des corps gras d’Alger, d’une capacité de 600 tonnes par jour, les pouvoirs vont combattre les pratiques spéculatives et casser le monopole sur ce produit vital incitant les responsables locaux en vue d’encourager la culture du soja dont 15 hectares seront réservés à cette culture.
Cette unité, une fois en exploitation, va générer 600 emplois. Il y a lieu de souligner que le projet de l’unité de trituration des graines oléagineuses se trouvant dans la zone extra-portuaire de Djen Djen a été lancé début 2018. Selon une source informée, cette unité va assurer la couverture de 40% des besoins du marché national en huile de table, et 70% des besoins nationaux en aliments de bétail. Les travaux de réalisation de la future unité ont enregistré un arrêt en juillet 2019 suite à l’ouverture d’une enquête judiciaire concernant son promoteur et sa connivence avec le frère cadet du Président déchu.
Bouhali Mohammed Cherif

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 19-10-2021

UN NOUVEAU DÉCRET POUR TRAQUER LES ORGANISATIONS TERRORISTES
L’étau se resserre autour du MAK et Rachad

Ayant déjà classé le MAK et Rachad comme organisations terroristes, l’Algérie fixe par décret les modalités d’inscription et de radiation de la liste nationale des personnes

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 18-10-2021

Le retour du harrag

Jamais, au grand jamais, il n'y a eu autant de départs de harragas ! La question intrigue...