Rubrique
Régions

Sidi-Aïch (Béjaïa) Le village de Maxene inaugure une stèle à la mémoire de ses martyrs

Publié par A. Kersani
le 02.12.2019 , 11h00
55 lectures
C’est en cette belle journée d’automne de samedi que les habitants de Maxene, un village relevant de la municipalité de Tibane, dans la région des Aït Waghlis, ont inauguré une stèle en hommage à leurs martyrs de la guerre de Libération.
L'événement en question a drainé une foule de citoyens et de nombreux moudjahidine. Parmi les présents, l'on a pu compter aussi des représentants des autorités locales et des citoyens des villages avoisinants.
En compagnie des citoyens de Maxene, tous ces convives ont assisté à l'inauguration du nouveau monument érigé en bas-côté du village comportant l’identité des neuf martyrs , tous tombés au champ d’honneur pendant la guerre de Libération dont Belaïdi Larbi , Djaout Arezki et Tahar, Hadim Ali Amokrane, Hadouche Rabah , Mansouri Saïd et Lahcène, Semani Makhlouf Khelifa et Zabli Saïd. Les villageois témoignent que c’est suite à une attaque de moudjahidine contre un convoi militaire à proximité du village Maxene en cette date fatidique du 2 juin 1956, que les soldats de l’armée coloniale ont investi le village pour arrêter tous les hommes, vieux, jeunes , les ont conduits à la place de la mosquée et chassèrent les femmes et les enfants qui sont allés se réfugier dans d’autres villages voisins, avant de fusiller les neuf martyrs et brûler toutes les maisons de ce village. Par devoir de mémoire et contre l’oubli, l’histoire de cette douloureuse journée de juin 1956 est rappelée également sur une autre plaque commémorative érigée à la place de la mosquée où furent assassinés les neuf martyrs par l’armée coloniale française. Par l’inauguration de ce monument historique, les habitants de Maxene voulaient perpétuer les actes héroïques de leurs martyrs et les sacrifices consentis par leur village pendant le combat libérateur.
Pour la cérémonie d'inauguration de ce monument des martyrs, il faut souligner la mobilisation et l'organisation parfaite des habitants du village de Maxene, grands et petits, hommes et femmes qui n'ont ménagé aucun effort pour être à la hauteur de l'événement.
Il faut signaler, également, qu’un couscous a été offert par les villageois à l’ensemble des invités à la fin de la cérémonie qui a été aussi marquée par la remise d’attestations aux familles des martyrs.
Les villageois de Maxene, bien organisés, se sont montrés évidemment fiers d'avoir réussi l'organisation d'un événement historique riche en couleurs. Ils ont été chaleureusement félicités par les nombreux présents.
A. Kersani

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses