Rubrique
Régions

AÏN-TÉMOUCHENT Les citoyens dénoncent l'insalubrité de la ville

Publié par Salah Belkallouche
le 29.08.2018 , 11h00
9 lectures
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la ville de Aïn-Témouchent réputée ville touristique croule sous les ordures et les immondices. Cette semaine, un produit, la lixiviation coulant d’un camion communal de ramassage des ordures dans la cité de Hay Moulay-Mustapha, connu communément par El Graba, de Sidi Saïd à Aïn-Témouchent, a sali les ruelles de la cité populaire et populeuse. Ce véhicule dans un piteux état a laissé couler derrière lui des ruisselets de ce liquide gluant et à l’odeur nauséabonde. Ce qui a attisé la colère des habitants qui ont empêché ce véhicule de poursuivre sa tournée. Le choléra affectant une population dans certaines wilayas du pays a accru l’inquiétude des familles qui craignent des conséquences néfastes. En première réaction, les habitants ont manifesté leur colère hier pour alerter le premier responsable de la wilaya. Le même phénomène de mécontentement a été observé au niveau de la cité voisine, Omar-Ibn Khettab, ont indiqué les habitants à la presse soulignant que les ordures ménagères n’ont pas été enlevées durant trois jours, notamment durant la période de l’Aïd el-Adha. En réplique, la déléguée municipale responsable de cette circonscription administrative a répondu : «Nous avons un seul camion affecté à cette circonscription. Malheureusement, il est tombé en panne au niveau de la cité des 100 logements, même le tracteur est également en panne. L’APC recevra dans les plus brefs délais des camions neufs et le problème sera solutionné. Que les citoyens comprennent la situation et patientent pour quelques jours.»
Les citoyens imputent la responsabilité aux élus qui sont restés inactifs alors qu’ils pouvaient se débrouiller auprès des entreprises privées ou publiques pour la levée d’ordures et ne pas laisser la situation pourrir.
S. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-09-2018

Exportation de gaz
Vers la fermeture du gazoduc traversant le Maroc

Un «48 pouces» reliera El Aricha à Béni Saf, soit du point de jonction de la partie algérienne du gazoduc Maghreb-Europe à celle marocaine, à l’autre gazoduc transportant le gaz algérien vers l’Espagne à savoir le Medgaz. Ce qui laisse supposer la fermeture de ce gazoduc traversant le Royaume chérifien.

2

Périscoop 11:00 | 15-09-2018

Un recrutement surprise chez Bouhadja !

Le président de l’APN, Saïd Bouhadja, en a surpris plus d’un en recrutant, dans son cabinet, le fils d’un ancien chef du gouvernement. Un recrutement pas du tout «apprécié» par l’entourage de Bouteflika qui se méfiait