Rubrique
Régions

AÏN-TÉMOUCHENT Les enseignants de tamazight en formation

Publié par Salah Belkallouche
le 09.08.2018 , 11h00
84 lectures
Soixante-douze enseignants de la langue amazighe, nouvellement admis au concours de recrutement de l'éducation nationale représentant une dizaine de wilayas du pays, suivent une formation à l'Institut national de formation des cadres de l'éducation Bachir-Ibrahimi de Aïn-Témouchent.
Cette formation qui a débuté à la fin du mois de juillet s'est étalée jusqu'au 5 août du mois courant, soit une quinzaine de jours, elle a concerné outre les 30 nouveaux enseignants de la wilaya de Aïn-Témouchent, d'autres enseignants de plusieurs wilayas du pays, à l'instar de Mascara, Tlemcen, Sidi-Bel-Abbès, Chlef et Tamanrasset. Les nouvelles recrues sont encadrées par deux inspecteurs de la spécialité et par d'autres inspecteurs et professeurs du primaire leur assurant, entre autres, les modules de la gestion de la classe, la didactique, la déontologie et la psychopédagogie.
La journée de clôture de cette formation a vu la présence des responsables du Haut-Commissariat de l'amazighité et de l'académie de tamazight qui ont eu des entrevues avec les stagiaires et les encadreurs.
La formation des enseignants de la langue amazighe s'inscrit, pour rappel, dans la politique nationale visant à généraliser cette langue à travers les différents paliers de l'éducation nationale, au même titre que la langue arabe.
Pour rappel, l'enseignement de tamazight dans la wilaya de Aïn-Témouchent est assuré par cinq enseignants dans le cycle primaire depuis l'année dernière, cette année 2018-2019, trente postes sont créés à la faveur du concours passé au mois de juillet dernier pour généraliser un tant soit peu l'enseignement de cette langue à travers les établissements scolaires de la wilaya, à l'instar de toutes les autres wilayas du pays.
S. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 16-10-2018

AFFAIRE KAMEL EL BOUCHI, GÉNÉRAUX-MAJORS EMPRISONNÉS...
Louh élude les sujets qui fâchent

Le lendemain de l’arrestation et de l’emprisonnement de 5 généraux-majors de l’ANP ( Armée nationale populaire), pas des

2

Actualités 11:00 | 17-10-2018

BOUHADJA INTERDIT DÉSORMAIS D’ACCÈS À L’APN
Vers l’élection d’un autre président

Face au refus obstiné de Saïd Bouhadja de déposer sa démission du poste de président de l’Assemblée populaire nationale, le pouvoir passe à l’acte : une destitution en règle du président «rebelle» et l’élection de son remplaçant dans les tout prochains jours. Sur instruction de la présidence, un plan est mis en place dans ce sens et qui a été enclenché, lundi dernier, par une première étape exécutée par