Rubrique
Régions

NAÂMA Les femmes-mères travailleuses entre le four et le moulin

Publié par B. Henine
le 20.02.2019 , 11h00
262 lectures

Dans l’administration, comme partout d’ailleurs dans les entreprises à travers les différents secteurs, la féminisation de l’emploi a fortement augmenté durant ces dernières années.
Quoique jugée encore inégalitaire par rapport au travail des hommes, elle reste tout de même un droit fondamental pour la gent féminine. Indéniablement, la protection des droits fondamentaux de la femme, chez nous, a connu ces dernières années une progression considérable en leur faveur. 
En effet, les femmes travailleuses occupent de plus en plus des postes importants dans le marché du travail, ce qui nous a amenés à interroger certaines femmes travailleuses, principalement, les mères de famille fonctionnaires dans les administrations et les entreprises. Comment donc, ces dernières concilient-elles le rôle de mère de famille avec leur boulot, plutôt comment jonglent-elles entre la cuisine et le bureau, ou, sont-elles par conséquent entre le four et le moulin ? Beaucoup d’entre elles, ont avancé des arguments «valables» pour expliquer leurs raisons d’absence ou de retard ; mais au vu de l’administration, une absence ou un retard c’est une infraction à la législation du travail sanctionnant toujours son auteur. 
Certes, les femmes travailleuses (mères de famille surtout), rencontrent des difficultés au sein du travail, elles ne peuvent joindre  l’utile à l’agréable en conciliant d’un côté la vie professionnelle et de l’autre, la vie familiale. Et pour cause, elles se plaignent des attitudes de certains responsables de l’administration (directeurs, chefs de service et autres…), qui n’accordent plus à ces dernières des avantages dans des circonstances difficiles, dans des cas bien déterminés, à l’exemple des maladies d’un des membres de la famille (père ou enfant), allaitement fréquent du bébé, décès d’un des proches, et bien d’autres raisons d’absence qui peuvent être tolérées et autorisées sous des faveurs déterminantes. 
D’autres pour corroborer leurs dires, elles citent l’exemple du mois de ramadhan où aucune excuse d’absence n’est valable, nous ont déclaré dans la foulée certaines mères de famille travailleuses.
Pour l’ONU, les droits des femmes sont les droits des hommes. L’égalité entre les hommes et les femmes et l’élimination de toutes les formes de discrimination contre la femme sont des objectifs fondamentaux en matière de droits de l’homme et des valeurs chères aux Nations-Unies. Pourtant, partout et tout au long de leur vie, des femmes continuent d’être régulièrement victimes d’atteintes à leurs droits fondamentaux, et la réalisation de ces droits n’a pas toujours été une priorité. 
Pour parvenir à l’égalité hommes-femmes, il faut avoir une compréhension exhaustive des différentes formes de discrimination et de déni de l’égalité qui frappent les femmes, une telle compréhension conditionne en effet l’élaboration des stratégies voulues pour éliminer cette discrimination. 
L’ONU a une longue expérience de la promotion des droits des femmes et des progrès notables ont été accomplis dans ce domaine au niveau mondial. Cependant, il reste d’importantes inégalités, et les réalités auxquelles les femmes font face évoluent constamment, de nouvelles manifestations de discrimination à leur égard voyant régulièrement le jour. Certains groupes de femmes connaissent en plus d’autres formes de discrimination, notamment fondées sur l’âge, l’appartenance ethnique, la nationalité, la religion, l’état de santé, la situation matrimoniale, l’éducation, le handicap ou le statut socioéconomique. 
Ces formes multiples de discrimination qui s’additionnent doivent être prises en compte dans l’action menée pour mettre au point des mesures et des ripostes contre la discrimination que subissent les femmes. On trouvera dans la présente publication une introduction aux droits des femmes, commençant par un exposé des principales dispositions du droit international des droits de l’Homme, suivi d’une explication de certaines notions particulièrement utiles si l’on veut maîtriser complètement la question. 
Enfin, le texte aborde certains domaines particuliers d’application des droits des femmes et décrit les principales activités menées à cet égard par les mécanismes de protection des droits de l’Homme de l’ONU, parmi d’autres entités. 
Le but est de donner une idée générale de la question des droits des femmes, sans prétendre, vu la grande variété des problèmes qui se posent dans ce domaine, couvrir tout le champ des sujets qui pourraient être abordés. Fin de citation de l’introduction de l’ONU.
B. Henine

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 21-03-2019

SITUATION POLITIQUE
L’après-Bouteflika a déjà commencé

L’Algérie assiste aujourd’hui à une succession d’évènements politiques donnant l’impression que le pays s’est déjà projeté dans l’après-Bouteflika. Le sort de l’Algérie se jouerait-il actuellement à l’étranger ? Loin de l’effervescence des rues algériennes, des manœuvres de dernière minute d’un pouvoir acculé et désirant s’assurer une sortie honorable, deux diplomates bien

2

Périscoop 11:00 | 21-03-2019

La chute du dinar

Depuis exactement un mois, le dinar algérien a perdu 10% de sa valeur face à l’euro. En effet, l’euro s’échange actuellement au marché noir à 220 DA. Selon les cambistes, cette inflation est due à la ruée vers la devise