Régions / Régions

RELIZANE

Les ménages à rude épreuve en ce mois de Ramadhan

Les prix des fruits et légumes connaissent une hausse qui ne peut passer inaperçue et qui vient, une fois de plus, écorcher la bourse du citoyen, en attendant qu’elle le soit encore bien plus davantage lors de ce mois du ramadhan. Ce sont bien sûr les commerçants qui s’en frottent les mains.
Actuellement sur les étals, le prix de la carotte varie entre 60 et 70 DA, alors que le prix de la tomate oscille entre 60 et 120 DA, selon la qualité, alors que la laitue, très prisée en cette période, est cédée entre 70 et 80 DA, et ce sont, notamment, les pommes qui figurent en haut des fruits les plus chers : 700 DA/kg. Le prix des viandes rouges se situe entre 1.300 et 1.400 DA, le poulet à 280 DA alors que le foie, lui est cédé a près de 3.400 DA le kg.
En effet, les citoyens n’auront pas manqué de constater que les fruits et légumes, à travers les différents marchés de la ville, et même chez les quelques vendeurs à la sauvette, connus pour proposer certains produits, à l’approche de leur date de péremption, semblent dépasser le prix tolérable qu’il leur revient, notamment en cette période dite de piété et de rahma.
A. Rahmane