Rubrique
Régions

MOSTAGANEM Les paraboles interdites sur les balcons et façades des immeubles

Publié par Abder Bensadok
le 16.04.2018 , 11h00
800 lectures

Les immeubles restaurés au centre-ville de Mostaganem participent pleinement à la perception et à la qualité environnementale du domaine public, les façades ont un impact important sur l’attractivité économique et touristique de la ville et notamment en matière esthétique.
Dans le cadre de la réhabilitation des immeubles du centre-ville, il est signifié aux habitants de ces immeubles qu’il est impérativement interdit de fixer au niveau des balcons des paraboles et des climatiseurs.
Cette opération ne concerne que les grandes artères ou les immeubles restaurés du centre-ville. Les façades deviennent la propriété publique protégée par la collectivité locale.Ce n’est pas le cas pour le bâtiment dénommé Vert qui vient juste d’être réhabilité et réceptionné et où il est constaté, malheureusement, que huit familles transgressent les recommandations de l’Assemblée populaire communale et violent, par conséquent, les dispositions du cahier des charges en installant des paraboles sur les balcons.
Pourtant, sur la base du cahier des charges, l’entreprise réalisatrice de l’ouvrage de réhabilitation leur a installé sur la terrasse des supports sur lesquels ils peuvent installer, pour chaque appartement, le nombre de paraboles qu’ils utilisent et ce, dans l’attente de l’installation d’une parabole collective.
En l’absence d’une gestion d’un syndic bénévole élu par les propriétaires pour organiser la vie dans l’immeuble, pour gérer les parties communes, certains manifestent une hostilité à ces nouvelles mesures.
Le président de l’APC, interrogé sur ce cas par la société civile, dira qu’il compte ester en justice ces contrevenants après, bien éventuellement, l’envoi de mises en demeure. Le wali avait instruit la directrice du logement de mener tout un programme de sensibilisation avec la participation du comité de quartiers et l’APC, pour parvenir à la mise en place d’un occupant-syndic bénévole élu par ses pairs et pour tous les immeubles concernés par la réhabilitation. Le maire poursuivra sans relâche la mise en place de cette nouvelle mesure.
Enfin, il est même interdit d’étendre le linge dans les balcons et fenêtres de ces immeubles visibles des voies publiques pour préserver l’attractivité économique et touristique de la ville.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité