Rubrique
Régions

RELIZANE Les prix des vêtements de l'Aïd hors de portée

Publié par A. Rahmane
le 13.06.2018 , 11h00
257 lectures

Au niveau des ruelles et artères de la ville de Relizane, le mois de carême laisse peu à peu place à l’ambiance de la fête de l’Aïd. Nous avons rencontré des pères et mères de famille impuissantes face à la hausse des prix subits affichés pour les vêtements d’enfants dans plusieurs magasins, centres commerciaux et autres échoppes d’habillement. Les vêtements d’importation sont les plus chers, nous ont-ils fait savoir. Par exemple, une robe pour fillette revient à pas moins de 4 000 DA, sans compter la paire de chaussures qui coûte, à elle seule, 1 500 DA. Les vêtements pour adolescents sont, bien sûr, nettement plus coûteux. En effet, pour cette catégorie d’âge, un pantalon en jean est, cédé à 2 000 DA, et de piètre qualité pour la plupart des articles proposés à la vente. En conséquence, les familles qui ne peuvent subvenir aux besoins de leur progéniture préfèrent s’approvisionner chez les marchands de la friperie, qui profitent, pour leur part, de l’opportunité pour élever leurs prix.
A la question sur les causes de la flambée brusque des prix des vêtements d’enfants, plusieurs versions ont été données. Les uns expliquent le phénomène par l’augmentation du loyer des locaux commerciaux, en plus des différentes charges, à savoir le transport de la marchandise et les déplacements coûteux.
A. Rahmane

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous