Voir Tous
Rubrique
Régions

Les logements CNEP-IMMO de Mezghiten Les souscripteurs organisent une marche de protestation à Jijel

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 22.05.2019 , 11h00
35 lectures
Les souscripteurs des 400 logements AADL transférés en formule Cnep-Immo sur le site de Mezghiten dans la commune de Jijel, remontant à 2002, ont rejeté hier l’opération de tirage au sort que la direction de la Cnep envisageait d’organiser à la salle Soummam dans la commune de Jijel afin de déterminer les étages des logements des souscripteurs qui attendent leurs logements depuis 2002.
Ils ont quitté la salle pour improviser une marche en sillonnant certaines artères de la ville dont le boulevard Abdelhamid-Ben Badis en se dirigeant vers le siège de la Wilaya pour tenir un sit-in de protestation contre le retard dans l’attribution de leurs logements qui est devenu un interminable feuilleton. «Nous avons rejeté le tirage au sort car il va toucher la totalité des 400 logements dont 146 sont inachevés et qui sont à l’arrêt depuis plusieurs années à cause d’un contentieux avec l’entreprise chargée de la réalisation des VRD», nous a confié l’un des souscripteurs ajoutant «comment se fait-il qu’on fait un tirage au sort avec les souscripteurs qui sont inscrits dans le programme de 2013 alors que le nôtre remonte à 2002», s’interroge-t-il estimant que cette opération est injuste. Ainsi, le calvaire des 400 souscripteurs se poursuit toujours, faute d’une solution à leur problème et qui est toujours reportée aux calendes grecques .
Bouhali Mohammed Cherif

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux