Voir Tous
Rubrique
Régions

SAÏDA Lutte contre le commerce informel

Publié par B. Henine
le 21.01.2021 , 11h00
37 lectures

À l’effet d’éradiquer le commerce informel dans la wilaya de Saïda, principalement au quartier la Marine, les services de la commune ont lancé une opération de recasement de 423 vendeurs dans de nouveaux locaux commerciaux.
Pour ce faire, des moyens humains et matériels ont été déployés pour la régularisation et l’organisation des activités commerciales.
Dans une première opération de transferts, 200 vendeurs ont été délocalisés de l'ancien marché pour s’installer dans leurs nouveaux commerces sis à Haï Es-Salem, disposant de toutes les commodités leur permettant d’activer dans de meilleures conditions, alors que la seconde opération sera effectuée le week-end prochain pour les 223 autres vendeurs.
Notons qu’une variété de commerces existe, notamment la vente de tissu, vêtements, chaussures, ustensiles de cuisine, quincaillerie, appareils électroniques. Dans le même sillage, des campagnes sont organisées périodiquement par les services communaux, contre le commerce informel ; des sorties qui ont permis l’enlèvement des étals, des kiosques, des marchés illégaux et la fermeture des parkings non autorisés, installés anarchiquement sur les voies publiques et en pleins centres urbains. Ces opérations ont été appréciées par les commerçants qui exercent aujourd’hui dans la légalité.
B. Henine

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 11-04-2021

Algérie-France
Les dessous d’un report provoqué

C’était contre toute attente que le Premier ministre français, Jean Castex, annonçait, jeudi dans la soirée, « le report » de la visite qu’il devait effectuer aujourd’hui, dimanche, à Alger. Un « report » d’autant plus surprenant qu’il s’agit

2

Périscoop 11:00 | 12-04-2021

Le séjour de Zetchi

Le désormais ex-président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, a préféré prendre du recul et fuir la grande pression à laquelle il était soumis depuis quelque temps à Alger. Selon des indiscrétions, l’homme s’offre un séjour dans