Rubrique
Régions

LE MARCHÉ DE PROXIMITÉ DU VILLAGE MOUSSA (JIJEL) Marché ou dépotoir ?

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 20.02.2019 , 11h00
151 lectures
Photo : Med Souilah

Le marché des fruits et légumes du village Moussa dans la commune de Jijel se trouve dans un piteux état. 
Le visiteur de ce marché situé à l’entrée est de la ville de Jijel sera frappé par l’état des lieux déplorable qui sévit dans cet espace public. 
Une nuée de vendeurs à la sauvette dressent des étals de fortune à chaque coin de ce marché pour vendre n’importe quoi et n’importe comment face au laxisme des services de la direction du commerce qui brillent par leur absence. 
A l’intérieur dudit marché, des tas d’ordures dégageant des odeurs nauséabondes s’entassent à chaque coin de ce marché, fortement fréquenté par les citoyens vu sa proximité de la gare routière. 
par ailleurs, ces vendeurs à la sauvette exposent leurs marchandises sur un sol boueux et dans des conditions d’hygiène qui laissent à désirer. Ce qui constitue un terrain fertile pour la propagation des maladies de tout genre dans une wilaya dont le secteur de santé est sinistré.
Faisant fi de toutes les règles régissant l’activité commerciale, des produits périssables se vendent jusqu’à une heure tardive de l’après-midi. 
on trouve des poissons à 18 heures à proximité des avaloirs obstrués. On vend n’importe quoi et n’importe comment dans cet espace. on peut trouver des légumes et des fruits, des brocantes, de la friperie et des objets dont l’origine suscite des suspicions, du vieux mobilier, des portes et des fenêtres usées, des ustensiles de cuisine et du matériel électroménager usés. 
On a même trouvé un lit et des couvertures à l’intérieur d’une boutique de ce marché dont l’état actuel résume la débandade qui règne dans ces lieux. Il convient de souligner qu’un amas d’ordures fait partie du décor des allées de ce marché, squattées par les vendeurs à la sauvette qui imposent leur loi sous le nez des agents de l’Etat.
Pour rappel, la wilaya de Jijel compte pas moins de 15 marchés de proximité sur l’ensemble des 28 communes de la wilaya dont la majorité demeure fermée et que le taux d’exploitation de ceux qui sont opérationnels ne dépasse pas les 30%.

El Milia
354 familles bénéficient de gaz naturel

354 foyers ont été raccordés  lundi passé au réseau de gaz naturel dans la localité de Ouled Bouzid, relevant de la commune d'el Milia, a-t-on appris auprès du chargé de la cellule de communication de la wilaya. La même source a ajouté que cette opération d'un montant  d'investissement de 240 millions de dinars qui va toucher une population de 1 800 habitants a eu lieu lundi dans le cadre de la célébration de la journée nationale du martyr. cette opération porte le taux de raccordement des ménages au réseau du gaz naturel à 70% à l'échelle de wilaya, a souligné la même source.
Bouhali Mohammed Cherif

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 21-03-2019

SITUATION POLITIQUE
L’après-Bouteflika a déjà commencé

L’Algérie assiste aujourd’hui à une succession d’évènements politiques donnant l’impression que le pays s’est déjà projeté dans l’après-Bouteflika. Le sort de l’Algérie se jouerait-il actuellement à l’étranger ? Loin de l’effervescence des rues algériennes, des manœuvres de dernière minute d’un pouvoir acculé et désirant s’assurer une sortie honorable, deux diplomates bien

2

Périscoop 11:00 | 21-03-2019

La chute du dinar

Depuis exactement un mois, le dinar algérien a perdu 10% de sa valeur face à l’euro. En effet, l’euro s’échange actuellement au marché noir à 220 DA. Selon les cambistes, cette inflation est due à la ruée vers la devise